Silviu Bulugioiu est candidat à la présidence de la Fédération roumaine des sports mécaniques

Silviu Bulugioiu est candidat à la présidence de la Fédération roumaine des sports automobiles (FRAS), pour les élections qui se tiendront le samedi 18 février.

Avec 30 ans d’expérience dans le sport automobile et dans l’organisation de compétitions sportives de genre, Silviu Bulugioiu, avec son équipe, vise à unifier et réformer la Fédération Roumaine du Sport Automobile.

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans le sport automobile dans diverses disciplines. Au fil du temps, j’ai également été sportif, organisateur d’événements sportifs et responsable de structures sportives (club sportif et président de comité, au sein du FRAS).

L’association avec le sport automobile a commencé dans mes années étudiantes, et en parallèle, professionnellement, j’ai exercé un large éventail d’activités dans la gestion de divers départements et structures de certaines entreprises de renommée mondiale. Tout ce mélange, ainsi que l’expérience accumulée et les résultats prouvés, m’ont permis d’être proposé pour participer au poste de candidat au poste de président de la Fédération Roumaine Sport-Moto pour les élections FRAS, qui se tiendront début 2023.

J’ai accepté cette proposition honorable avec confiance et par désir de porter la gestion de l’alliance à un haut niveau. Je remercie tous ceux qui ont montré leur appréciation pour mes qualités avec leurs suggestions, et j’attends avec impatience tous ceux qui veulent améliorer le travail de l’association. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons élever le sport automobile roumain au plus haut niveau’déclare Silvio Bulugioi.

Les élections du président de la FRAS auront lieu le samedi 18 février et Silviu Bulugioiu a préparé une stratégie bien élaborée avec des objectifs clairs qui incluent la sécurité des athlètes, la modernisation de la fédération et la transparence financière.

Dans son engagement envers les membres du FRAS, Silviu Bulugioiu note que la sûreté et la sécurité des athlètes sont les plus importantes, et la modernisation du statut des membres du FRAS, l’équité dans l’arbitrage et la transparence financière sont les principaux points qu’il mettra en œuvre.

Dans le même temps, le même intérêt sera porté sur le projet d’adhésion à la FIA et la coopération avec d’autres organismes internationaux, la création d’une stratégie nationale de sport automobile, ainsi que la reconnaissance de la Professional Motorsport League Association en tant que partenaire consultatif de FRAS. Le développement d’une stratégie média cohérente et la mise en place d’un programme pour attirer les jeunes vers le sport automobile figurent également dans le plan de gestion.

Motivé et prêt, Silviu Bulugioiu estime qu’une bonne gestion du FRAS passe par la discipline financière et la transparence, par l’implication des athlètes membres et des présidents des clubs affiliés.

Les membres du FRAS sont des clubs affiliés. Cependant, les véritables bénéficiaires des activités du FRAS sont les sportifs. Par conséquent, l’association sportive sera consultée à ce sujetetcet : calendriers sportifs, règles de sécurité lors des compétitions et règlements sportifs’dit Silvio Bulugioi.

Avec de grandes intentions et une vision européenne, Silviu Bulugioiu affirme que la transparence et la gestion financière, qui respecte le budget des recettes et des dépenses approuvé par l’Assemblée générale, sont les clés du succès. Ainsi, Bulugioiu s’engage à ce que sous sa direction, la fédération transmette à ses membres un bilan comptable mensuel et un rapport trimestriel sur les travaux du Conseil fédéral.

En outre, tous les contrats en cours, ainsi que les listes de fournisseurs, seront publics pour les membres, et les éventuels revenus illégaux des membres de la direction de FRAS seront éliminés.

Silviu Bulugioiu, membre de la Fédération roumaine des sports automobiles, se présentera à la présidence du FRAS avec son équipe composée de :

Dr Oktavijanhaleter – vice-président:Mon objectif principal est d’élever au plus haut niveau les compétitions organisées sur piste en Roumanie, en définissant et en mettant en œuvre le cadre optimal pour les athlètes, les promoteurs et les organisateurs.;

Dan Girtofan – vice-président: Je pense que nous devons faire plus pour le sport automobile roumain et je veux que nous apportions un changement dans la modernisation du FRAS, pour apporter des améliorations aux athlètes et à leur sécurité. Le sport automobile roumain mérite mieux !’;

Daniel Ungur – vice-président:Notre devise n’est pas de se laisser prendre aux jeux interpersonnels ou aux pressions que crée la fierté, mais de se concentrer ensemble sur la création de solutions et l’innovation. Nous sommes une équipe, nous nous impliquons, et notre stratégie est sans conflit d’intérêt et sans compromis. Ensemble, nous voulons le bénéfice du sport automobile roumain’;

Günther Graef – membre du Conseil fédéral : “Je suis heureux d’avoir l’opportunité de rejoindre cette équipe et je veux contribuer à l’évolution et à la performance du sport automobile roumain. Avec plus de 40 ans sans interruption dans le sport automobile national et international, il est maintenant temps de prendre le dernier train avec la bonne équipe qui a la même vision que la mienne, et c’est un changement pour le mieux dans la Fédération Roumaine des Sports Motorisés;

Josip Ferenti – membre du Conseil fédéral : Je veux une fédération transparente, fonctionnelle, avec de bonnes relations tant avec ses membres qu’avec toutes les entités privées et étatiques. Fédération d’agir selon un plan bien défini;

Trajan-Paul – membre du Conseil fédéral : Je rejoins cette équipe car je crois fermement à la stratégie de développement développée. FRAS a besoin d’un changement pour créer un cadre sûr, prévisible et équitable pour le sport automobile roumain;

Carol Blavenstein– membre du conseil fédéral : Je veux apporter une valeur supplémentaire à l’équipe nouvellement formée. Le sport automobile roumain mérite plus et ensemble, nous ferons tout ce que nous pouvons pour cela ‘;

Justinien Pleša – membre du conseil fédéral : “J’ai accepté l’honorable proposition de contribuer à l’amélioration et à la normalisation du travail de l’Alliance et je suis convaincu qu’ensemble nous réussirons”;

Cătălin Cédric-Ghigea – membre du Conseil fédéral : J’ai choisi de faire partie de cette équipe parce que je crois fermement qu’il est nécessaire de réformer en profondeur le fonctionnement et la gouvernance de la fédération : du secret à la transparence totale, de l’oligarchie à la démocratie, de la règle d’un seul homme à la décentralisation et autonomie de commission réelle et étendue, y compris les fonds de distribution aux commissions, des décisions ad hoc à la stratégie de développement, des pertes financières importantes à la discipline financière et à la prudence dans la gestion du patrimoine de la fédération.

Les élections à la tête du FRAS auront lieu le samedi 18 février.

Leave a Comment