TVR MOLDAVIE

L’année dernière, les caméras de vidéosurveillance du trafic routier ont enregistré plus de 420 000 infractions. C’est pratiquement le double par rapport à 2021, après l’installation de 23 nouveaux appareils sur les routes de la République de Moldova – 18 sur les routes nationales et cinq autres à Chisinau. Dans près de la moitié des cas, les conducteurs ne portaient pas de ceinture de sécurité, et dans plus de 138 000 – ils ont violé la limite de vitesse. 52 000 conducteurs ont enfreint les marquages ​​routiers et plus de 27 000 – ils ont utilisé le téléphone en conduisant. La plupart des infractions se sont produites sur les routes nationales. Et au sommet de la localité se trouvent Șântăreni et Todireşti du district d’Anenii Noi. Les caméras de surveillance de ces deux villages ont enregistré 19 300 infractions au code de la route. Plus de 17 mille 500 violations ont également été enregistrées dans le district d’Anenii Noi, dans le village de Chetrosu. Sur le nombre total d’infractions enregistrées en 2022, seulement plus de 100 000 ont fait l’objet d’une enquête. L’année dernière, les conducteurs en conflit avec la loi ont payé au budget de l’État des amendes d’un montant de près de 19 millions de lei et ont été sanctionnés de près de 90 000 points de pénalité.

Il y avait aussi des exceptions où les conducteurs pouvaient prouver leur innocence et s’en tirer. Les données de la police montrent qu’après avoir déterminé toutes les circonstances, près de 1 700 violations ont été annulées.

INFRACTIONS CONSTATÉES
Un total de 421 000 violations

AF 1

Ceinture non engagée 197,9 mille violations
Excès de vitesse 138,6 mille infractions
Ignorer le drapeau 52,3 mille violations
Parler au téléphone 27 mille violations

AF 2

Moustiques 19,3 mille violations
Vous avez 19,3 mille violations
Il y a 17,5 mille infractions

SANCTIONS APPLIQUEES

Minutes 109,3 mille minutes
Amendes de 18,7 millions de lei
Points de pénalité 87,6 milliers
Violations annulées 1,6 mille

Oleg Ciornîi du village de Sofia, district de Drochia, raconte qu’il y a deux ans, il a vendu sa voiture et est allé travailler en Pologne. Il n’a pas immatriculé le véhicule au nom du nouveau propriétaire, et à son retour au pays il a trouvé une caisse pleine de sommations et d’amendes de l’INSP. Aujourd’hui, il est venu à Chisinau pour prouver son innocence.

OLEG CIORNÎI, habitant du village de Sofia, Drochia : « Au total, tu as combien d’amendes ? – Environ 20. 19 ou 20. Je ne les ai même pas comptées. C’est clair que ça t’excite. Je vois que les filles m’ont expliqué normalement”.

La plupart des amendes infligées à Oleg Ciornîi sont pour excès de vitesse. De plus, selon les données de la police, il s’agit de l’infraction la plus courante sur les routes nationales. La plupart des violations ont été enregistrées par des caméras de surveillance dans les villages de Tânțareni et Chetrosu, dans le district d’Anenii Noi.

« De nombreux accidents se produisent ici sur cette route. Ils ne respectent pas les règles de la circulation routière. Surtout ceux de Transnistrie, qui viennent, repartent vite, parce qu’ils sont à l’aéroport, parce qu’ils ne savent pas où ils sont pressés”.

Dans la municipalité de Chisinau, cependant, la plupart des amendes concernaient le non-port de la ceinture de sécurité, le non-respect des panneaux de signalisation et le brûlage d’un feu rouge.

“J’ai reçu une lettre, sur laquelle j’ai une violation de marquage. Je suis d’accord, nous devons respecter”.

Le nombre d’infractions a augmenté après l’installation de 23 caméras de vidéosurveillance supplémentaires sur les routes nationales en 2022. Cependant, les statistiques montrent que ces dernières années, les conducteurs sont devenus plus disciplinés, du moins dans les domaines où ils savent que des systèmes de surveillance sont en place.

IGOR POSTU, chef du département de surveillance et de documentation du trafic routier, INSP : “Lorsque des infractions sont documentées, tout conducteur d’un moyen de transport, c’est-à-dire une personne qui a été sanctionnée pour une infraction, remarque déjà un fait qu’il doit pas violer. . C’est donc aussi l’objectif de réduire les infractions au code de la route”.

L’amende la plus élevée pour une infraction enregistrée par les caméras de surveillance de la circulation routière est de 1 800 lei et de cinq points de pénalité. Cela fait référence au dépassement de la limite de visa de plus de 40 kilomètres par heure.

Leave a Comment