Iosif Rotari : “Maradona, le plus grand ! Messi, en passant par Ronaldo ! Hagi, dans le top 10 des footballeurs du monde !”

Aujourd’hui, nous jouons un dialogue sur les joueurs de football les plus importants du monde, Maradona, Pelé et Cruyff, mais aussi Hagi, Messi et Cristiano Ronaldo.

Deux grands noms du football mondial, Maradona et Pelé, sont partis. J’ai lu que vous considérez Maradona comme le plus grand joueur de tous les temps. Pourquoi?
J’étais subjectif, car j’ai joué à l’époque de Maradona. Je dis que nous pouvons choisir entre trois grands joueurs, Pelé, Cruyff et Maradona. Chaque homme a de la sympathie pour l’un d’eux.

Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné chez Maradona ?
Il a réussi seul, il a entraîné toute l’équipe de Naples derrière lui pour remporter le championnat. Il est très rare dans le monde qu’un joueur aille dans une équipe qui ne parlait pas beaucoup à l’époque et remporte un titre avec cette équipe. La même chose à la Coupe du monde en 1986. Ce but contre l’Angleterre… Il a entraîné l’équipe derrière lui. Et ils ont disputé une autre finale en 1990.

C’était un leader, il voulait toujours gagner. Incroyable technique individuelle. Je ne pense pas qu’un autre grand joueur au monde l’ait eu. J’ai vu beaucoup de ses vidéos et il semble impossible que quelqu’un d’autre puisse faire ce qu’il a fait avec le ballon. Pelé avait d’autres qualités. Qualités athlétiques. Il était aussi technique, habile dans le jeu. Mais en tant que technique individuelle, Maradona était avant tout.

“S’il n’était pas né en Roumanie, Hagi aurait été encore plus grand”

Seul Haga se rapproche, n’est-ce pas ?
Hagi n’avait pas seulement une technique individuelle. Il avait aussi d’autres qualités. Si vous analysez l’histoire du football, je pense que Hagi a le plus de buts de 20 à 25 mètres, voire 30 chez certains. Puis, lorsqu’il était en possession du ballon, Hagi revenait rarement. Il essayait de sortir les gens du jeu, en vitesse, en plus il avait la finition, il avait la passe. Avec les qualités qu’il avait, je pense que Hagi aurait dû être bien plus qu’il ne l’était. C’est vrai qu’on avait déjà une équipe à l’époque, mais je pense que Hagi, s’il n’était pas né en Roumanie, aurait été encore plus grand.

Mais il a joué à Barcelone, au Real Madrid… Il était là-haut.
Oui bien sûr. Je le considère comme l’un des 10 meilleurs joueurs mondiaux de tous les temps. Je n’ai jamais vu ce que Hagi a fait chez un autre joueur. Quand il avait le ballon au pied sur 30 mètres et à grande vitesse, il était sensationnel. Il est très difficile de l’enlever. Il réfléchit rapidement, sentant le meilleur moyen d’atteindre la porte.

ARTICLE RECOMMANDÉ

Real Madrid - Barcelone 1-3 |  Gavi d'or !  Une nette victoire des Catalans en Supercoupe d'Espagne !  Xavi remporte son premier trophée

En parlant de Pelé, Liță Dumitru m’a raconté leur match à la Coupe du monde en 1970. Lorsqu’il s’est montré plus dur avec lui, Pelé l’a insulté, lui a craché dessus… Comment Maradona a-t-il réagi lorsque vous lui avez lancé du “matériel” ?
Eh bien, c’est ainsi que Maradona a réagi envers moi, comme Pelé a réagi envers Lița Dumitru. Juste comme ça, de manière agressive, à la fois verbalement et dans le jeu. J’avais Liț Dumitru comme entraîneur. J’ai appris à lui tirer des coups francs.

– Avant de rencontrer Maradona, je n’ai pas dormi de la nuit !

Aviez-vous peur avant ce match contre l’Argentine en 1990 quand vous avez appris que vous deviez marquer ?
Eh bien, j’ai eu des émotions. Je n’ai même pas dormi de toute la nuit avant le match. J’avais un peu peur, mais j’avais confiance en mes qualités physiques. Techniquement, je n’étais pas très bon, mais physiquement, j’étais le meilleur de notre équipe. Je pourrais courir pendant deux jours ! Cela m’a donné confiance.

Oui, j’ai lu que tu étais le premier sur les sentiers Forban, arrivé cinq minutes avant les autres…
Oui tout le temps. Je venais au stade une heure avant l’entraînement, je restais après… Quand je n’avais qu’un entraînement par jour, j’en faisais aussi un autre… J’ai tout donné pour le foot.

Et maintenant tu vas très bien physiquement. Aller à la salle de sport tous les jours, jouer au tennis, au foot…
Oui, je vais au gymnase, mais j’aime vraiment aller sur le grand terrain de soccer et jouer. Je joue encore et joue dans la commune pour une équipe amicale ici. Je fais aussi des entraînements individuels avec des enfants, avec deux frères jumeaux Ciurel. Je m’implique, j’aime travailler, être actif.

« Il faut une stratégie nationale pour le sport scolaire !

Que transmettriez-vous aux enfants qui ne font plus de sport ?
Tout d’abord, je dirais aux parents d’emmener leurs enfants au sport. Le sport devrait être une priorité en Roumanie. Organiser des championnats dans les écoles, attirer les enfants vers le sport. Des compétitions entre écoles devraient être organisées, les entraîneurs des équipes départementales devraient aller les voir. Eh bien, quand j’étais enfant, il n’y avait pas beaucoup de terres. Nous avions ce champ de bitume, qui était comme ça. Des championnats sont organisés entre classes et lycées, et lycées, puis entre lycées. Je pense que même maintenant, de telles compétitions motiveraient les enfants. Mais pour cela, une stratégie nationale doit être élaborée. Si les jeunes ne commencent pas à s’habituer à l’effort, dès 12-13 ans, alors ce sera très difficile après 17 ans.

Il n’y a aucun moyen pour eux d’atteindre le même niveau que ceux là-bas.
“Oui, je ne peux plus m’en remettre. Je vous l’ai déjà dit, à l’étranger ils doivent travailler deux fois plus qu’en Roumanie. Et des blessures, des entorses apparaissent. Presque tous les joueurs roumains qui sont allés à l’étranger au cours des dernières années ont eu ou ont des problèmes de blessures.

“Messi, par Ronaldo !”

Je vous ai posé des questions sur Maradona et Pelé, mais entre Messi et Ronaldo, qui pensez-vous est le plus grand ?
Au Messie. Bien plus talentueux. Ronaldo peut être un exemple pour tous les footballeurs. Ronaldo marque beaucoup de buts sur penalty ou à 7-8 mètres. Messi a de nombreuses actions individuelles de 30 à 35 mètres. Évidemment un plus pour Messi.

L’Argentine méritait-elle le titre de championne du monde ?
«La façon dont ils ont commencé, non. Mais en cours de route, vous pouviez voir qu’ils jouaient en équipe, ils voulaient vraiment gagner. J’ai vu Messi impliqué dans tous les matchs, car je ne l’ai pas vu depuis de nombreuses années, depuis qu’il était à Barcelone. Dans l’ensemble, ils en valaient la peine.

On a émis l’hypothèse que les arbitrages les avaient aidés. Êtes-vous du même avis ?
Qu’ils ont été aidés ? (rires) Non ! A ce niveau-là… J’ai aussi vu combien d’erreurs sont commises avec ce VAR à tous les niveaux. Je ne pense pas qu’ils aient été aidés. Impossible comme ça.

“Le Championnat de Roumanie est très faible”

Quand allons-nous à la Coupe du monde ?
Pffff ! Difficile en Coupe du monde. Si le nombre d’équipes augmente, nous aurons peut-être une chance. On espère en Europe, mais là aussi c’est assez difficile. Notre championnat est très faible, et ceux qui sont à l’étranger jouent en Serie B ou ne jouent pas du tout.

Quelle mesure prendriez-vous dans le football roumain si nous devions nous améliorer, progresser ?
Au niveau seniors, vous n’avez pas vraiment de mesures, car plusieurs équipes de Ligue 1 disparaîtraient. Les ados devraient être bons, il devrait y avoir des conditions d’entraînement comme pour les professionnels… Mais des enfants et des juniors, quelque chose devrait changer là-bas. .

Leave a Comment