CJRAE et CMBRAE ne sont pas abolis. Les centres de ressources et d’assistance pédagogiques passent de l’inspection au nouveau Centre national d’éducation inclusive, selon le projet de loi sur l’enseignement préuniversitaire – sources

Le CJRAE, les centres départementaux de ressources et d’assistance pédagogiques, et le CMBRAE, le centre municipal de ressources et d’assistance pédagogiques de Bucarest, n’ont pas été supprimés, mais passeront de la subordination des inspections scolaires, qui seront supprimées et transformées en administrations départementales pour le pré -l’Enseignement des études universitaires, c’est-à-dire le Centre National de l’Education Inclusive (CNEI), établissement public qui sera également créé en vertu de la nouvelle loi et sera subordonné au Ministère de l’Education, selon les dispositions du Projet de Loi sur l’Enseignement Préuniversitaire Education, version Deca, selon les sources d’Edupedu.ro.

Nous vous rappelons que le projet de la nouvelle loi sur l’éducation, proposé par l’ancien ministre de l’éducation Sorin Cîmpeanu, prévoyait la suppression des CJRAE et CMBRAE, des changements que leurs employés et une partie de la société civile ont farouchement contestés lors du débat public sur le projet .

Dans le projet de loi sur l’enseignement préuniversitaire, un article spécial a été introduit qui réglemente le travail et le rôle des CJRAE/CMBRAE, contrairement à la loi actuelle où ils sont mentionnés dans différents articles de la loi relatifs à l’évaluation et à l’éducation des enfants. avec des exigences pédagogiques particulières.

Que sont CJRAE/CMBRAE, selon la nouvelle loi ?

Un centre départemental de ressources et d’assistance à l’éducation, ci-après CJRAE, opère dans chaque département, et le Centre de ressources et d’assistance pédagogiques de la municipalité de Bucarest, ci-après CMBRAE, opère dans la municipalité de Bucarest. Il s’agit d’unités dotées de la personnalité juridique et dont la coordination méthodologique est assurée par HNEI.

Les CJRAE/CMBRAE sont des unités intégrées d’éducation spéciale spécialisées dans la fourniture, la coordination et le suivi de services éducatifs spécifiques fournis aux enfants/élèves, enseignants, parents et membres de la communauté, afin de garantir à tous l’accès à une éducation de qualité, ainsi que les aide dans ce sens.

Le CJRAE/CMBRAE coordonne, supervise et évalue, au niveau du département/ville de Bucarest, les activités du centre départemental d’assistance psychopédagogique (CJAP)/centre municipal d’assistance psychopédagogique de Bucarest (CMBAP) et des bureaux d’assistance psychopédagogique, interscolaire centres et bureaux d’orthophonie, coopère avec les centres scolaires d’éducation inclusive afin d’assurer des services éducatifs spécialisés, coordonne, contrôle et évalue les services spécialisés de médiation scolaire.

Quels rôles le CJRAE et le CMBRAE joueront-ils ?

CJRAE/CMBRAE remplit les fonctions suivantes :

  • coordination, suivi et évaluation des services éducatifs individuels dans le comté/la municipalité ;
  • suivre l’évolution des usagers des services éducatifs ;
  • information et documentation pour les utilisateurs de services éducatifs;
  • coopération avec les partenaires sociaux de la communauté et les organisations et associations aux niveaux national et international.
Quels services offriront CJRAE et CMBRAE

CJRAE/CMBRAE développe les services suivants :

  • l’assistance psychopédagogique et les services d’orientation scolaire et professionnelle, qui sont fournis par les centres de comté et les bureaux scolaires d’assistance psychopédagogique ;
  • Services d’orthophonie offerts par des centres et des bureaux d’orthophonie interscolaires;
  • services d’évaluation, orientation/réorientation de l’enseignement spécialisé vers l’enseignement régulier et vice versa;
  • Services de médiation scolaire, assurés par des médiateurs scolaires;
  • services de conseil en éducation inclusive fournis par des centres scolaires pour l’éducation inclusive;
  • les services de formation, en partenariat avec le CNFDCD et le CCD ;
  • des services d’information et de conseil pour les enseignants, les utilisateurs primaires, les parents, ainsi que pour les autres membres de la communauté ;
  • services de conseil et de prévention de la délinquance juvénile et de la pré-incidence.
Comment le CJRAE CMBAE sera-t-il financé

Le financement des CJRAE/CMBRAE, des centres et bureaux d’assistance psychopédagogique et des centres et bureaux interscolaires d’orthophonie est assuré par le budget de l’unité administrative territoriale dans le ressort de laquelle ils exercent l’activité, à partir du montant ventilé de certaines recettes des budget de l’État à travers les budgets locaux des conseils de comté et des secteurs de la municipalité de Bucarest, sur la base des dispositions relatives au financement de l’éducation spéciale.

Quel est le Centre national pour l’éducation inclusive qui coordonnera le CJRAE/CMBRAE ?

Il est créé le Centre national pour l’éducation inclusive, ci-après : HNOI, établissement public d’intérêt national, subordonné au ministère de l’Éducation, doté du statut de personne morale, financé sur le budget de l’État et sur ses propres recettes. Le Département de recherche sur l’éducation inclusive et spécialisée opère au sein du CNEI. Dans le domaine de l’inclusion, le ministère de l’Éducation nationale met en œuvre des politiques publiques avec l’appui du CNEI, selon .

Fonctions du Centre national pour l’éducation inclusive :

  • soutenir le ministère de l’Éducation dans l’élaboration de stratégies visant à assurer une éducation inclusive pour tous les enfants, en collaboration avec d’autres parties prenantes ;
  • coordination méthodologique des activités CJRAE/CMBRAE ;
  • proposition de normes méthodologiques au ministère de l’Éducation nationale, après consultation du CJRAE/CMBRAE, concernant la garantie des transitions, afin que les enfants ayant des besoins éducatifs particuliers (SEC), y compris des difficultés ou des troubles spécifiques des apprentissages, soient intégrés dans des unités éducatives régulières à quatre niveaux de soutien ;
  • l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de politiques et de programmes publics intégrés fondés sur des données probantes qui soutiennent l’éducation inclusive, en respectant l’intérêt supérieur des enfants menacés d’exclusion scolaire. Une grande importance sera accordée aux interventions précoces d’inclusion dans l’éducation ;
  • la mise en œuvre de mesures appropriées pour protéger l’intérêt supérieur des personnes présentant des troubles des apprentissages adaptés ;
  • le développement et la promotion de méthodologies, d’outils et de ressources pédagogiques qui soutiennent l’éducation inclusive et facilitent l’adaptation du processus d’enseignement-apprentissage-évaluation pour différentes catégories d’enfants menacés d’exclusion scolaire ;
  • organisation d’un cadre complexe de conseil et d’accompagnement éducatif, psychopédagogique, social et médical pour les enfants/élèves atteints de CES, y compris les difficultés et les troubles spécifiques des apprentissages ;
  • l’élaboration de stratégies d’insertion socioprofessionnelle des élèves atteints de CES, y compris ceux en situation de handicap et de troubles spécifiques des apprentissages, en collaboration avec d’autres acteurs ;
  • assurer le soutien aux unités d’enseignement régulier et spécialisé dans la mise en œuvre d’un processus permanent d’amélioration de la gestion, des politiques éducatives, des pratiques et de la culture organisationnelle, afin d’utiliser les ressources existantes pour soutenir la participation au processus éducatif de tous les utilisateurs des communautés internes ;
  • collabore avec l’ARACIP pour élaborer des normes nationales de qualité axées sur l’éducation spécialisée ;
  • création et mise en œuvre de programmes nationaux de formation continue des personnels enseignants de l’éducation nationale, dans le domaine de l’éducation inclusive ;
  • réalisation d’études et de recherches dans le domaine de l’éducation inclusive;
  • coopère avec les unités d’enseignement technologique notamment dans le but de l’insertion socioprofessionnelle des étudiants en situation de handicap sur le marché du travail.
  • évalue périodiquement les besoins d’experts dans le domaine de l’éducation inclusive et propose des mesures au ministère de l’Éducation afin d’adapter le potentiel de personnel dans les unités d’enseignement au nombre d’utilisateurs primaires.

Le siège, l’organigramme et le règlement intérieur du HNOI sont déterminés par décision du gouvernement, à l’initiative du ministère de l’éducation. Afin de remplir sa mission, le CNEI peut recevoir des fonds d’autres institutions publiques ou privées et exploiter des droits de propriété intellectuelle.

État du CJRAE et du CMBRAE en 2022

L’actuel ministre de l’Éducation, Ligia Deca, au cours de son mandat n’a pas mentionné publiquement les centres de comté pour les ressources et l’assistance éducatives, cependant, selon des sources d’Edupedu.ro, dans le projet de loi sur l’éducation pré-universitaire, CJRAE et CMBRAE ne seront pas abolis , mais de la subordination des inspections scolaires, qui seront supprimées et transformées en administrations départementales pour l’enseignement pré-universitaire, transférées à la compétence du Centre national pour l’éducation inclusive.

Lire aussi :
Plus de 13 400 signatures récoltées en ligne pour empêcher la suppression des Centres d’accompagnement pédagogique, prévue dans le nouveau projet de loi sur l’éducation / Le ministre de l’Éducation annonce avoir rencontré 1 000 experts, mais sans présenter leurs propositions
Représentants des centres de ressources pédagogiques : Nous ne sommes pas d’accord avec les articles du projet de nouvelle loi qui prévoient la dissolution par fusion du CJRAE / Ils disent que cela pose des problèmes financiers et organisationnels
Monica Anisie: J’ai la confirmation du ministre de l’Éducation que les écoles pédagogiques secondaires et les centres de ressources et d’aide pédagogiques ne sont pas abolis
Plus de 800 conseillers scolaires ont disparu du système en 6 mois, selon les données du ministère de l’Éducation
Abolition des inspections scolaires et leur transformation en directions départementales de l’éducation, préservées dans le projet de loi sur l’éducation – sources / Leurs directeurs ne seront plus liés par le mandat du ministre

Photo : © Valerij Hončaruk | Dreamstime.comDreamstime.com soutient l’éducation en Roumanie et offre des images gratuites à travers lesquelles Edupedu.ro peut illustrer ses articles de la manière la plus pertinente possible / La campagne Retour à l’école offre à chaque école, enseignant ou élève la possibilité de télécharger des images de qualité avec 50% de réduction.

Leave a Comment