Que faire à Bucarest les 7 et 8 janvier

Etant donné que les vacances d’hiver touchent à leur fin, nous avons inscrit au programme du week-end films, pièces de théâtre et concerts qui vous feront sortir de l’hiver qui ressemble plus au printemps.

Films le week-end

Quatre premières cette semaine au programme du week-end : animé, Marion Cotillard dans un drame déchirant, Guy Ritchie avec un film d’action irrésistible, mais aussi un film roumain.

“Le monde secret des gobelins”

Finnick est un gobelin qui ne se soucie pas vraiment de la responsabilité de faire de la maison de quelqu’un un foyer. Tout change lorsqu’une nouvelle famille entre dans la maison qu’il protégeait et que ses astuces pour échapper aux obligations ne fonctionnent plus.

Réalisateur : Denis Chernov

Avec : Paul Castro Jr., Clifford Chapin, Emily Cramer, Artur Babich, Nathalie Ferare

Genre de film : Animé

“Frère et soeur”

Alice et Louis sont frère et sœur. Elle est actrice, il est professeur et poète. Pendant plus de deux décennies, Alice a détesté son frère avec passion et pendant tout ce temps, ils ne se sont jamais vus. Mais la mort d’un parent rend les retrouvailles inévitables.

Réalisateur : Arnaud Desplechin

Avec : Marion Cotillard, Golshifteh Farahani, Melvil Poupaud

Genre de film : Drame

“Opération Fortune : Warp of War”

Orson Fortune et son équipe d’agents recrutent l’une des plus grandes stars de cinéma d’Hollywood pour les aider à s’infiltrer lorsque la vente d’une nouvelle technologie d’armement mortelle menace de bouleverser l’ordre mondial.

Réalisé parGuy Ritchie

Avec : Josh Hartnett, Jason Statham, Cary Elwes, Hugh Grant, Bugzy Malone, Aubrey Plaza

Genre de film : Action

“Romina, VTM”

Romina essaie de sauver la terrasse de son père à Costinești, elle doit donc affronter ses peurs. À la fin, elle tombe amoureuse de Valentino, un touriste venu à Costinești pour gagner un centime équitable en jouant de la guitare sur le trottoir.

Réalisateur : Paul-Răzvan Macovei

Avec : Nicole Cherry, Tzancă Uraganu, Bogdan de la Ploiesti

Genre de film : Comédie

Programme de théâtre le week-end

Pour vous, nous avons sélectionné des pièces qui racontent des histoires émouvantes et cette semaine, elles ont mis des productions vraiment spéciales au programme du week-end.

“Mère”

Une farce sombre, avec beaucoup d’humour ironique, enveloppée dans un drame psychologique nuancé, “Mama” est une histoire dérangeante et intense sur la solitude, la famille et le besoin d’amour. Après une vie consacrée à sa famille, Anne se rend compte que plus personne n’a besoin d’elle : son fils a quitté la maison, et son mari n’est plus là.

Dans cet environnement domestique désolé, où elle ressent une solitude écrasante, Anne se glisse de plus en plus dans un univers où se mêlent désirs, douleurs et peurs les plus enfouies, qui forment parfois la frontière entre réalité et fiction. Les rencontres avec le fils, avec sa copine ont-elles lieu concrètement ou dans le monde intérieur, ces conversations ont-elles lieu avec de vraies personnes ou avec des produits de l’imagination ? Toutes les luttes intérieures trouvent leur paix dans une sage résignation, dans l’acceptation de la perte, y compris l’amour.

Quand : samedi 7 janvier, 19 h

Où : Théâtre Nottara, George Constantin Hall

Rôles : Catrinel Dumitrescu, Sorin Cociș, Rareș Andrici / Vlad Bălan, Diana Roman / Alexandra Murăruş

Réalisateur : Cristi Juncu

“Une vie extraordinaire”

“La vie extraordinaire” de Mariano Tenconi Blanco est une histoire racontée avec honnêteté, pleine de sincérité et d’émotion, exposée à des touches de vérité et de sensibilité.

Deux vies, deux histoires qui se complètent de confessions, s’interpénétrant construisent le visage fragile de la féminité dans un monde figé dans les concepts du féminisme.

Dans “Extraordinary Life”, nous voyageons à travers l’Argentine d’Evita Perón, quelque part au loin, jusqu’au bout du monde, dans un village au bord de la mer, où deux filles de 5 ans découvrent que si elles regardent la lune ensemble, se tenant la main , ils assistent à un plus grand miracle. Le miracle de la vie.

Quand : Samedi 7 janvier, 19h30

Où : TNB, petite salle

Rôles : Aida Economu, Mihaela Velica, Irina Margareta Nistor (voix dans le cadre)

Réalisatrice : Teodora Petre

“La faiblesse humaine en l’absence de lumière”

La fragilité humaine en l’absence de lumière est une pièce sur la solitude comme ultime rempart contre la cruauté du monde. Nous proposons de discuter des effets ressentis dans les cas de dépression et de leur évolution intime. Que se passe-t-il lorsque la connexion entre vous et le monde extérieur se rompt ? Une personne perd-elle son statut d’être social, s’isole-t-elle ou son entourage est-il prêt à lui prêter main-forte ?

Quand : dimanche 8 janvier, 18 h 00

Où : Théâtre FF

Rôles : Ștefan – Alexandru Iancu, Daniela Purcărea

Réalisatrice : Catalina Baciu

“Perdant”

Dans un avenir proche, de nombreuses maladies du cerveau telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la maladie bipolaire, la dépression et bien d’autres pourront être traitées à l’aide d’une procédure miracle. Le seul prix à payer est le souvenir de ces dernières années.

Lorna, qui souffre d’une maladie dégénérative, et sa femme Carrie sont confrontées à des questions difficiles : si nous oublions la relation la plus importante de nos vies, combien d’entre nous resteront les mêmes ? Y a-t-il une chance de recommencer, de revivre les moments les plus importants, ou est-ce qu’ils n’arrivent qu’une seule fois ?

Plus qu’une méditation sur l’impact de la technologie sur nos vies, l’émission Otpad est une histoire d’amour. L’histoire d’un endroit où “vous” et “je” deviennent “nous”, peut-être pour toujours.

Quand : dimanche 8 janvier, 20 h

Où : UnTeatru

Avec : Camelia Pintilie, Cristina Juncu, Cristi Juncu, Mihai Mitrea, Andreea Mera, Ana Maria Ivan, Irina Stefan, Raluca Marinache

Réalisateur : Vlad Balan

Concerts au programme du week-end

Bien que la scène musicale de Bucarest se “repose” après les vacances, nous avons inclus plusieurs concerts pour le week-end qui réussiront à vous faire sortir de chez vous.

Bitter Moon, Quantic Pub, samedi 7 janvier, 19 h

Maria Răducanu, Green Hours Jazz Cafe, samedi 7 janvier, 20 h

Something Else, True Club, samedi 7 janvier, 22 h

Maxim Belciug, Green Hours Jazz Cafe, dimanche 8 janvier, 20 h

Focus Robert Bresson

L’œuvre exigeante et inspirée de Robert Bresson se compose de treize longs métrages, dont la plupart ont été primés.

La particularité de sa cinématographie était la réduction du rôle de l’acteur au profit de l’histoire. Les critiques et cinéphiles du monde entier considèrent Bresson comme l’un des noms incontournables du cinéma.

En janvier, nous lui rendons hommage en présentant trois de ses films au cinéma Elvira Popesco.

  • Dimanche 8 janvier, 13h00 – L’ARGENT (1982, 1h25)
  • Dimanche 15 janvier, 13h00 – AU HASARD BALTHAZAR (1966, 1h32)
  • Dimanche 22 janvier, 13h00 – LA POCHE (1959, 1h15)

Photo : Profimédia Images

LIRE AUSSI : CONCERTS 2023 : Quels artistes viennent jouer en Roumanie cette année

Leave a Comment