Protectionnisme américain et guerres commerciales

PUISSANCE KUNTAY

Oxygen publié dans le numéro du 16 au 22 décembre 2022 de l’article de Paul Krugman intitulé “Are the Days of Peaceful Trade Gone” du New York Times. Krugman explique l’affaiblissement de la théorie de la paix par le commerce par le fait suivant :

“En façonnant le système commercial mondial, les États-Unis imposent désormais de nouvelles restrictions au commerce sous prétexte de sécurité nationale et prétendent sans sympathie qu’ils ont le droit de le faire quand ils le souhaitent. Si l’administration Trump devait adopter la même position, cela pourrait être considéré comme une folie temporaire et ne pas être pris au sérieux. Mais nous ne pouvons pas en dire autant du personnel de Biden, car ils connaissent à la fois l’économie et l’histoire.”

Sur la base de ses connaissances en économie et en histoire, Krugman a déterminé que le protectionnisme américain croissant n’est pas alimenté par la subjectivité de l’administration Trump, mais par les besoins objectifs de l’hégémonie américaine.

LE POINT DE VUE DE LA CHINE : ELLES SONT ENTRÉES DANS LA PÉRIODE DE TURBULENCES

Dans le Rapport du 20e Congrès du Parti communiste chinois, le même phénomène est inclus dans une analyse plus approfondie :

« La révolution scientifique et technologique et la transformation industrielle sont en marche, et il y a eu un changement significatif dans l’équilibre international des forces qui offre à la Chine de nouvelles opportunités stratégiques dans son développement continu. Dans le même temps, cependant, l’épidémie qui ne se produit qu’une fois par siècle a eu des effets considérables; La réaction contre la mondialisation s’intensifie, l’unilatéralisme et le protectionnisme sont en hausse. La reprise économique est lente, les conflits et les troubles régionaux sont fréquents et les problèmes mondiaux se sont aggravés. Le monde est entré dans une nouvelle ère de turbulence et de transformation. (1)

Le premier article du 14e Plan quinquennal, qui comprend les objectifs de la Chine pour 2035, intitulé Environnement de développement, contient la stipulation suivante :

“Le paysage économique et politique international est complexe et volatil. Nous sommes entrés dans une nouvelle période de changements turbulents où l’unilatéralisme, le protectionnisme et l’hégémonie menacent la paix et le développement du monde.”(2)

Les textes officiels chinois disent que l’unipolarité, le protectionnisme et l’hégémonie sont la politique unifiée dans les conditions actuelles et menacent la paix mondiale, ce paysage a émergé à la suite de la révolution technologique scientifique et de la transformation industrielle. Le gouvernement chinois définit la période de troubles pour les 10 prochaines années.

TRUMP’S CRAZY OU NOTRE OBJECTIVITE ?

L’erreur de Krugman est de dire que le protectionnisme de l’ère Trump semble être une folie temporaire. Les guerres commerciales lancées avec des tarifs supplémentaires étaient fondées sur la décision conjointe des monopoles du secteur de l’aluminium et de l’acier, et non sur l’initiative de proches. Le département américain du Commerce a lancé une enquête sur les deux secteurs en 2017 et a invité les monopoles américains et l’attaché commercial chinois à Washington à commenter et à publier le procès-verbal sur le site Web du ministère. Il a fait valoir que toutes les entreprises américaines ne seraient pas en mesure de convaincre leurs partenaires d’investir dans la R&D sans la mise en œuvre de politiques protectionnistes et que l’Amérique ne serait pas en mesure de maintenir son rôle de leader en matière d’innovation. Sur la base des enquêtes menées en 2017, le Ministre du Commerce a remis au Président des rapports sur les importations d’acier (3) le 11 janvier 2018 et d’aluminium (4) le 19 janvier 2018. Les décisions du Président sont basées sur ces rapports.

La procédure relative à l’enquête qui doit être effectuée par le ministre du commerce et le rapport qui sera présenté par la suite, est régie par l’article 232 de la loi sur l’expansion du commerce, datée de 1962. La loi, qui constitue une étape importante dans la création du bloc commercial avec la Communauté économique européenne est considérée comme la victoire législative la plus importante au Sénat au cours des deux premières années de présidence de Kennedy.

S’exprimant au nom de Jupiter Aluminium Corporation dans le cadre des enquêtes, le responsable a déclaré : « La Chine accélère sa production aujourd’hui, ce qui entraîne une surcapacité dangereuse. Cette guerre entre la création d’emplois en Chine et la performance financière aux États-Unis est injuste.

L’économie de la création d’emplois renvoie à l’économie centrée sur l’emploi/le travail, la performance financière renvoie au capitalisme libéral et l’injustice renvoie au fait que ce dernier ne peut plus rivaliser avec le premier dans le nouveau cercle de la révolution technologique scientifique. La façon dont le processus a fonctionné depuis le début montre l’objectivité du protectionnisme pour les États-Unis combiné à l’unilatéralisme et à l’hégémonie.

L’objectivité découle du fait que, pour la première fois en 250 ans, le commerce mondial ne soutient pas l’hégémonie. En fait, au cours des dernières décennies, le commerce mondial a eu des conséquences dévastatrices pour l’hégémonie. Ce processus n’est pas indépendant de la révolution technologique scientifique et de la transformation de l’industrie. Peut-on dire que le processus décrit par Marx au début du XVIIIe siècle comme « l’effet civilisateur du commerce extérieur »(5) ne s’apparente pas cette fois à celui des Britanniques, mais à l’échelle asiatique ?

FORME AGRESSIVE DE NOUVELLE DÉFENSE

On sait que le protectionnisme a globalement augmenté depuis la crise de 2008. La période épidémique a considérablement érodé le caractère libéral des régimes nationaux de commerce extérieur. Au cours de la même période, la Turquie était l’un des pays qui utilisaient des droits de douane supplémentaires pour soutenir la production nationale. On s’est efforcé de protéger une partie importante des produits faisant l’objet du commerce extérieur.

En 1929, on pense que le commerce international a diminué de 60 %. Cependant, comme le montre le graphique des exportations mondiales de marchandises entre 1950 et 2020 (6), le commerce mondial a pu se poursuivre sans se contracter malgré le protectionnisme. Cela montre que de nouvelles politiques protectionnistes peuvent s’adapter aux tendances commerciales mondiales.

La différence la plus importante entre 2008 et 1929 est que le protectionnisme tarifaire a été remplacé par un protectionnisme non tarifaire/de nouveaux instruments protectionnistes. De nouveaux outils protectionnistes ont été introduits pour la première fois aux États-Unis dans les années 1930 en tant que dérivés des lois anti-trust. À l’époque, il avait un contenu offensant entre les mains des États-Unis et reflétait l’hégémonie américaine ; mais elle ne s’était pas encore retournée contre le commerce mondial.

Les mesures susceptibles de restreindre le commerce mondial sont apparues plus intensément pendant l’ère Biden, pas Trump. Le 18 décembre, le ministère chinois du Commerce, répondant aux demandes de presse concernant le 15e examen de la politique commerciale des États-Unis à l’Organisation mondiale du commerce, a annoncé que l’unilatéralisme et le protectionnisme américains entraînaient une déviation du système commercial mondial et menaçaient le commerce mondial. des chaînes d’approvisionnement. . La même semaine, il a été annoncé que le gouvernement chinois intenterait une action en justice devant l’OMC contre les restrictions imposées par les États-Unis à l’exportation de semi-conducteurs et de produits de haute technologie.

Les politiques protectionnistes que Biden a mises en place dans le cadre de son plan sur l’inflation et l’environnement approfondissent également les contradictions des États-Unis avec l’Union européenne. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que le protectionnisme américain pourrait déclencher une course aux subventions et une “guerre commerciale coûteuse” entre les deux côtés de l’Atlantique.

Ce niveau de réaction est dû à l’utilisation de nouveaux outils protectionnistes par les États-Unis pour protéger l’hégémonie au-delà du soutien à la production nationale. Ainsi, la manière dont les États-Unis utilisent de nouveaux outils protectionnistes peut entraîner des interventions dans le commerce mondial et les chaînes d’approvisionnement qui vont au-delà du protectionnisme tarifaire. L’ère Biden des États-Unis pourrait être l’une des formes les plus agressives de nouvelles politiques protectionnistes à émerger.

LA NOUVELLE US TEA PARTY A-T-ELLE COMMENCÉ ?

Dans votre étude sur les accords de libre-échange en juillet 2021, j’en suis arrivé à la conclusion suivante : Le site Internet de l’Organisation mondiale des douanes comprend une liste de 506 accords commerciaux régionaux et bilatéraux en vigueur. (7) Il y a 13 accords signés en 2020 et 41 accords signés en 2021. Le chiffre élevé pour 2021 est dû au fait que le Royaume-Uni, qui a quitté l’UE, a renouvelé les accords dans le cadre de l’UE. 366 des accords de la liste, soit environ les 3/4 des accords en vigueur, ont été signés au XXIe siècle. Il y a 133 ententes en consultation, 29 ententes en voie de signature et 120 ententes en cours de négociation ou complétées.

Au vu des données, les prochaines décennies pourraient être l’ère des accords de libre-échange et des zones de libre-échange. L’entrée en vigueur de l’accord économique régional global (RCEP) en Asie de l’Est, qui a été signé l’année dernière, pourrait également accélérer la recherche d’accords commerciaux régionaux dans d’autres zones géographiques.

Les ALE sont basés sur l’origine, tandis que l’union douanière est basée sur la libre circulation. Si cela crée une dépendance vis-à-vis des unions douanières, les accords de libre-échange permettent à la fois le développement de régimes nationaux de commerce extérieur et l’harmonisation du commerce mondial avec de nouvelles politiques protectionnistes qui ne visent pas l’hégémonie.

Le protectionnisme américain, que nous pouvons voir comme une réaction hégémonique à la révolution technologique scientifique et à la transformation industrielle, constitue une menace pour cette tendance du commerce mondial et de la paix mondiale.

Le 16 décembre 1773, des manifestants de Boston versent à la mer du thé d’origine chinoise sur des navires britanniques pour protester contre le régime de commerce extérieur imposé par le colonialisme britannique. Cet événement est entré dans l’histoire sous le nom de Boston Tea Party et a été considéré comme le début de la guerre d’indépendance américaine.

Le protectionnisme américain interfère avec l’hégémonie comme il l’a fait il y a 249 ans. Cette fois, le Tea Party vise le maintien de l’hégémonie, pas la liquidation des relations coloniales. Le commerce international et les marchandises d’origine chinoise sont à nouveau sur la table des fêtes.

enregistrements

1 Texte intégral du rapport sur le 20e Congrès national du Parti communiste chinois 2022-10-25 23:06

https://www.fmprc.gov.cn/eng/zxxx_662805/202210/t20221025_10791908.htm

2 Résumé du 14e plan quinquennal de la République populaire de Chine pour le développement économique et social national et les objectifs à long terme jusqu’en 2035

https://cset.georgetown.edu/wp-content/uploads/t0284_14th_Five_Year_Plan_EN.pdf

3 L’effet des importations d’acier sur la sécurité nationale une enquête menée en vertu de l’article 232 de la loi sur l’expansion du commerce de 1962, telle que modifiée https://www.commerce.gov/sites/commerce.gov/files/the_effect_of_imports_of_steel_on_the_national_with_1_1_s. .pdf

4 Effet des importations d’aluminium sur la sécurité nationale, enquête menée en vertu de l’article 232 de la loi de 1962 sur l’expansion du commerce.

5 Karl Marx, Grundrisse, Livre 1, Traduit par : Arif Gelen, Sol Publications, Ankara, 2013, p. 167.

6 https://www.statista.com/statistics/264682/worldwide-export-volume-in-the-trade-since-1950/

7 https://findrulesoforigin.org/en/home/agreements?culture=en

Leave a Comment