Pouvoir d’emprunt supplémentaire au ministère du Trésor et des Finances

Lors de l’Assemblée générale de la Grande Assemblée nationale de Turquie, la proposition de “loi sur les sacs” pour l’économie a continué d’être discutée.

7 articles ont été acceptés dans la première partie du projet de loi portant modification de la loi sur le marché de l’électricité, certaines lois et le décret-loi n. 375.

Avec la proposition, un article temporaire a été ajouté à la loi sur la réglementation des finances publiques et la gestion de la dette.

En conséquence, 200 milliards de lires seront ajoutés au pouvoir d’emprunt du ministère du Trésor et des Finances. Ainsi, la capacité d’emprunt passe de 293 milliards de lires à 493 milliards de lires.

Avec la proposition, les termes des contrats d’une durée inférieure à 49 ans, signés à la suite de la privatisation de plusieurs ports appartenant à la Société maritime turque et à la Direction générale des chemins de fer d’État de la République de Turquie, lui donnant la capacité opérationnelle une fonction. droits ou par transfert, sera prolongé jusqu’à 49 ans.

Les obligations financières seront remplies

Pour pouvoir conclure un contrat complémentaire, les sociétés exploitantes doivent avoir entièrement satisfait à toutes leurs obligations financières découlant du contrat donnant droit d’exploiter et renoncer aux poursuites engagées du fait du contrat donnant droit d’exploitation.

En plus de l’exigence d’investissement dans les contrats de privatisation, les sociétés d’exploitation devront investir 10 % de la valeur contractuelle supplémentaire dans les activités portuaires et effectuer ces investissements dans les 5 ans à compter de la date de signature des contrats supplémentaires. A la fin de la période, il sera nécessaire que les sociétés exploitantes soumettent à la Société des entreprises maritimes turques ou à la Direction générale des chemins de fer nationaux le rapport montrant que l’investissement a été réalisé et les informations et documents prouvant cette situation, en fonction de l’intérêt des leurs.

Si, lors de l’audit effectué par l’institution concernée, il est établi que l’obligation d’investissement en question n’a pas été remplie, le contrat supplémentaire sera considéré comme résolu. Dans ce cas, aucun remboursement ne sera effectué à la société exploitante, y compris les redevances versées au titre du contrat complémentaire.

Dans la justification de l’article, « Il est prévu que les investisseurs portuaires puissent réaliser à temps les investissements nécessaires, pour protéger la compétitivité de notre pays en parallèle avec le secteur de la logistique et du tourisme et assurer ainsi l’intérêt public. Sans aucun changement dans le contrats principaux, à l’exception de l’extension des droits d’exploitation, seuls les prix des contrats supplémentaires ; équitables, transparents, contrôlants. Les contrats supplémentaires seront signés dans les mêmes conditions pour tous les investisseurs de manière vérifiable et contrôlable, et entreront en prorogation de délai.force. déclarations ont été incluses.

Toutes les dettes fiscales de BOTAŞ seront annulées

Selon le règlement, les dettes de BOTAŞ constituées de tous les types d’impôts impayés, de fonds et d’actions, d’amendes administratives, d’arriérés et d’intérêts seront réglées sur les créances du Trésor pour les frais de commission.

Avec l’amendement apporté à la loi sur le travail, une réglementation est prise pour permettre aux travailleurs de travailler de nuit dans les activités d’exploration, de prospection et de forage dans le secteur pétrolier.

Afin de s’assurer que les prestataires de services de santé universitaires publics n’aient pas de difficultés financières dans l’exécution du service et en termes de pérennité des services de santé, un règlement a été pris pour contribuer à l’adéquation financière de ces prestataires de services de santé et pour éviter toute coupe monétaire dans l’année en cours à la suite des examens des années précédentes.

Citoyens étrangers ayant reçu un permis de séjour en Turquie avant le 1er janvier 2013, qui ne sont pas assurés en vertu de la législation d’un pays étranger ; telles que les primes générales d’assurance maladie, les amendes de retard et les pénalités de retard pour les citoyens qui n’ont pas le droit de bénéficier d’une assurance maladie dans un autre pays, les personnes qui bénéficient de services gratuits de protection, de soins et de réadaptation conformément aux dispositions de la loi sociale. Loi sur l’Agence des services et de la protection de l’enfance et citoyens turcs qui n’ont pas de parents et d’enfants de moins de 18 ans. Le recouvrement de toutes les créances secondaires sera supprimé.

Définition de “forager” et “forager”

Conformément aux objectifs inclus dans le Plan d’action national pour l’efficacité énergétique, avec la modification apportée à la loi sur le marché de l’électricité, les définitions de « collecteurs » et de « collecteurs » sont faites.

Ainsi, “collecteur” désigne “la personne morale titulaire d’une licence de collecte ou d’une licence de fourniture qui a signé un accord avec un ou plusieurs utilisateurs du réseau pour effectuer des activités de collecte sur le marché de l’électricité pour le compte des utilisateurs du réseau en parole” ; « agrégation », d’autre part, signifie « activité marchande exercée par l’agrégateur dans le cadre de la combinaison de consommation ou de production d’un ou plusieurs utilisateurs du réseau ».

Le vice-président de l’Assemblée Süreyya Sadi Bilgiç a interrompu la réunion après la fin des négociations pour la première partie de la proposition.

Après la pause, Bilgic a clos la réunion pour se réunir demain à 14h00, puisque la commission n’était pas en place.

Leave a Comment