Nouvelle réglementation pour les entreprises de streaming musical

Dans le cadre du “Règlement pour la lutte contre le bruit environnemental” publié au Journal Officiel du 30 novembre 2022 par le Ministère de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Changement Climatique, les pratiques liées au contrôle et à la gestion du bruit environnemental sont définies.

En conséquence, des mesures ont été prises pour accorder des permis de diffusion de musique aux installations de diffusion de musique et aux navires, et des procédures et principes ont été préparés pour les affaires et les procédures liées au certificat de permis de diffusion de musique. Les détails du « règlement sur le contrôle du bruit environnemental » dans la déclaration du ministère sont énumérés comme suit : Dans le contexte des lieux de travail de diffusion de musique et des véhicules marins ; Pour les entreprises et les navires qui diffusent de la musique ; Les informations telles que la licence commerciale et de travail, le cas échéant, le certificat d’exploitation touristique, les échantillons de plaque d’immatriculation, la circulaire de signature ou de procuration et le rapport acoustique, ainsi que la demande de permis de diffusion de musique doivent être soumises à la Direction provinciale.

En outre, l’engagement préparé que les dispositions de la législation sur le bruit dans l’environnement seront respectées et que des mesures supplémentaires seront prises pour le contrôle du bruit si nécessaire, doit être soumis à la Direction provinciale.

En conséquence, des mesures ont été prises pour accorder des permis de diffusion de musique aux installations de diffusion de musique et aux navires, et des procédures et principes ont été préparés pour les affaires et les procédures liées au certificat de permis de diffusion de musique.

Les détails du “Règlement sur le contrôle du bruit dans l’environnement” dans la déclaration du Ministère sont énumérés comme suit :

Dans le cadre des travaux de streaming musical et des véhicules marins ;

Pour les entreprises et les navires qui diffusent de la musique ; Les informations telles que la licence commerciale et de travail, le cas échéant, le certificat d’exploitation touristique, les échantillons de plaque d’immatriculation, la circulaire de signature ou de procuration et le rapport acoustique, ainsi que la demande de permis de diffusion de musique doivent être soumises à la Direction provinciale.

En outre, l’engagement préparé que les dispositions de la législation sur le bruit dans l’environnement seront respectées et que des mesures supplémentaires seront prises pour le contrôle du bruit si nécessaire, doit être soumis à la Direction provinciale.

Il est déterminé qu’une copie du rapport acoustique préparé dans les médias imprimés et électroniques par les entreprises qui ont reçu le certificat de qualification du ministère doit être conservée sur les lieux de travail et les véhicules marins pour être soumise lors des inspections et téléchargée sur l’application Web définie par le ministère. .

De plus, les informations et documents présentés ; Le cas échéant, il sera évalué par la direction provinciale, accompagné d’examens et d’études d’évaluation dans le domaine.

“L’autorisation de diffuser de la musique sera donnée par la Direction Régionale”

Concernant l’autorisation des diffusions musicales ; Si le rapport est jugé approprié, le demandeur doit être avisé de son admissibilité, les frais du permis de diffusion de musique doivent être déposés dans le compte du fonds de roulement et un « permis de diffusion de musique » doit être délivré par la Direction provinciale.

S’il n’est pas jugé convenable, il est dit que le dossier de candidature peut être retourné au demandeur avec sa justification et la demande peut être refaite après élimination des incohérences précisées dans la justification.

“La durée de validité de la licence de diffusion musicale est de 3 ans”

La durée de validité de l’autorisation de diffusion musicale a été fixée à 3 ans. Au moins 6 mois avant l’expiration de ce délai, la demande de renouvellement de la licence de diffusion musicale doit être introduite.

Musique non soumise à publication; les lieux de travail tels que les coiffeurs, les marchés, les cafés, les gymnases et les pâtisseries pourront poursuivre leurs activités sans créer de bruit environnemental. Dans le cas où les dispositions du règlement s’avéreraient avoir été violées 3 fois au cours de la même année civile, le permis de diffusion musicale sera annulé par la Direction provinciale et ces lieux de travail et navires ne pourront demander qu’un permis de diffusion musicale. . après 2 années civiles.

Il est défini comment les méthodes de mesure du bruit environnemental seront appliquées par rapport au niveau de bruit émanant des lieux de diffusion de musique et rayonné de l’air ou transmis aux usages à travers des éléments communs de cloisonnement, des planchers intermédiaires, des plafonds ou des murs adjacents.

“Les activités de plein air peuvent être organisées de 10h00 à 01h00 pendant un maximum de 5 jours consécutifs, afin de respecter les valeurs limites pour les installations de diffusion musicale”

Activités de plein air telles que concerts et festivals organisés en plein air pour une durée temporaire et limitée ; Il sera possible d’organiser un maximum de 5 jours consécutifs de 10h00 à 01h00, afin de respecter les valeurs limites des installations de diffusion musicale. En cas de dépassement de ces délais, ils seront soumis aux dispositions prévues pour les établissements de diffusion musicale.

Pour de tels événements; Des questions administratives et techniques ont été déterminées en relation avec la détermination du nombre maximum d’activités par an et des cartes de bruit stratégiques pour les zones où ces activités sont autorisées, afin qu’elles ne fassent pas l’objet d’appels auprès du Conseil provincial de l’environnement.

Leave a Comment