La capacité de passagers à l’aéroport d’Antalya passe de 35 millions à 80 millions

Date de création : 29 décembre 2022 12:50

Adil Karaismailoğlu, ministre des Transports et des Infrastructures, a inspecté sur le terrain l’agrandissement des nouveaux terminaux nationaux et internationaux d’une valeur de 750 millions d’euros, qui augmentera la capacité passagers de 35 millions à 80 millions à l’aéroport international d’Antalya, exploité par le partenariat Fraport- TAV.

Le gouverneur d’Antalya Ersin Yazıcı, les députés du parti AK d’Antalya Atay Uslu, Kemal Çelik et İbrahim Özer, le président provincial du parti AK İbrahim Ethem Taş et des bureaucrates du ministère ont assisté aux inspections du ministre des Transports et des Infrastructures Adil Karaismailoğlu à l’aéroport de Fraport-TAV Antal. Le ministre Karaismailoğlu a effectué des inspections dans les domaines des travaux d’expansion dans les terminaux nationaux et internationaux et a reçu un briefing.

750 MILLIONS D’EUROS D’INVESTISSEMENTS

Déclarant qu’Antalya est l’un des centres touristiques du monde, le ministre Karaismailoğlu a déclaré : “Aujourd’hui, nous prenons des mesures importantes pour éliminer toutes les difficultés auxquelles sont confrontées la Turquie, qui se développe et grandit dans cette direction, et Antalya, qui augmente son attractivité. , et de résoudre les problèmes qui se présenteront devant nous dans les années à venir. C’est pourquoi nous avons lancé un important appel d’offres au début du mois de décembre de l’année dernière pour supprimer tous les obstacles devant le développement, la croissance et l’attraction touristique de notre aéroport, qui tente aujourd’hui de desservir une capacité de 35 millions de passagers. Ici, nous avons prévu un investissement d’environ 750 millions d’euros. Parce que nous devions faire cet investissement pour répondre aux demandes des années à venir », a-t-il déclaré.

La capacité de passagers à l'aéroport d'Antalya passe de 35 millions à 80 millions

LA CAPACITÉ DE PASSAGERS AUGMENTE À 80 MILLIONS

Notant que ces investissements comprennent l’aménagement de terminaux internationaux et nationaux, de tours existantes, de bâtiments VIP et CIP, Karaismailoğlu a déclaré : « En conséquence, nous avons lancé un appel d’offres important pour augmenter la capacité de 35 millions à 80 millions. Le moyen le plus simple pour cela est de faire un investissement de 750 millions d’euros si le budget dépasse notre budget de l’Etat. Mais nous n’avons pas fait cela. Nous faisons un investissement de 750 millions d’euros, sans laisser un seul centime de notre budget de l’État, à la fois pour l’opérateur et 2 milliards 138 millions d’euros, soit 25 % des 8 milliards 555 millions d’euros de revenus d’exploitation des locations de l’opérateur. dans la période de 25 ans de fonctionnement complet après 2025, dans notre budget de l’État en novembre. Nous réalisons un investissement d’une valeur actuelle de 15 milliards de lires jusqu’en 2025 sans laisser un seul centime à l’État, et nous avons introduit 45 milliards de lires dans le budget de notre État », a-t-il déclaré.

LE NOMBRE D’AÉROPORTS AUGMENTE À 60

Constatant que l’industrie aéronautique connaît de grandes difficultés, notamment lors du processus de pandémie qui a débuté en 2020, le ministre Karaismailoğlu a déclaré : « Depuis cette année, nous avons éliminé les vestiges de ces difficultés. Vers la fin de l’année, nous avons commencé à reprendre nos voyages de 2019. 2023 sera beaucoup plus productif. L’aéroport d’Antalya, en particulier, a accueilli 32 millions de passagers cette année et a complété cela par ses performances opérationnelles réussies. Avec cet investissement, il deviendra l’un des aéroports les plus appréciés au monde, capable de desservir 80 millions de passagers. Nous avons marqué l’histoire de l’industrie aéronautique, en particulier dans notre pays, au cours des 20 dernières années. En 2002, le nombre de passagers en Turquie n’était que de 30 millions, en 2019, nous l’avons porté à 210 millions et avons fait de la compagnie aérienne la voie du peuple. Nous avons augmenté le nombre d’aéroports de 26 à 57. Nous allons l’augmenter à 60 avec les aéroports de Çukurova, Yozgat et Bayburt-Gümüşhane à suivre », a-t-il déclaré.

La capacité de passagers à l'aéroport d'Antalya passe de 35 millions à 80 millions

L’AÉROPORT D’ISTANBUL FERMERA CETTE ANNÉE AVEC 65 MILLIONS DE PASSAGERS

Notant que l’aéroport d’Istanbul est l’un des “meilleurs” centres de transit au monde, Karaismailoğlu a déclaré :

“Même là, nous avons eu une très bonne coopération avec la coopération public-privé. Dans une région où il n’y a pas de vie, nous avons amené l’aéroport d’Istanbul dans notre pays avec un investissement de 10 milliards d’euros, sans laisser un sou de notre budget de l’État. Nous poursuivons l’exploitation de ce site avec un revenu locatif de 26 milliards d’euros sur l’ensemble de la période d’exploitation de 25 ans. L’aéroport d’Istanbul fermera cette année avec environ 65 millions de passagers. L’aéroport d’Istanbul bat chaque mois un record et devient le premier en Europe et dessert le monde entier comme l’un des meilleurs aéroports au monde en termes de qualité de service. L’aéroport Sabiha Gökçen est également en croissance. Il continue à y desservir 600 vols quotidiens et 100 000 passagers. En été, l’aéroport d’Istanbul desservait en moyenne 1 400 avions et 230 000 passagers par jour. Aujourd’hui, il continue d’offrir un service de qualité et confortable aux touristes comme à nos concitoyens, avec 1 200 avions et près de 200 000 passagers.

Expliquant que les aéroports de Tokat, Rize-Artvin ont été mis en service et des travaux de rénovation ont été réalisés à Kayseri et Malatya, le ministre Karaismailoğlu a déclaré : « Ces investissements sont une question de vision et de compréhension, maintenant il y en a. C’est pourquoi notre industrie du transport aérien continue de montrer cette vision au monde en battant des records, malgré la construction par des aveugles d’une installation pour la truite à Salt Lake. Nous espérons que l’aéroport d’Antalya offrira un service confortable à 80 millions de passagers conformément à son objectif de développement, de croissance et d’augmentation de l’attractivité de la Turquie.”

300 MILLIONS D’INVESTISSEMENTS À ESENBOGA

Expliquant qu’ils ont également mené une entreprise prospère à l’aéroport d’Esenboğa l’année dernière, Adil Karaismailoğlu a donné les informations suivantes :

“Il fallait construire la troisième piste, rénover la piste existante, augmenter la capacité de construction du terminal et construire de nouvelles tours avec un investissement de 300 millions ALL. La chose la plus simple à faire était d’acheter à l’État, mais nous ne l’avons pas fait. Notre État a investi 300 millions de lires dans le modèle construction-exploitation-transfert, encore une fois sans qu’un seul centime ne sorte des caisses. “Après 2025, nous avons fait l’appel d’offre de l’opération 25 ans et nous avons réalisé l’appel d’offres.ici avec une garantie de 560 millions d’euros de revenus locatifs. Là encore, 25% de ces 560 millions d’euros de revenus locatifs, 140 millions d’euros seront mis dans les coffres de notre état d’exploitation dans les 90 jours.”

2053 OBJET, INVESTISSEMENT 198 milliards de dollars

Exprimant que la Turquie s’est développée, a grandi et que les objectifs sont assez élevés, Karaismailoğlu a annoncé avoir investi jusqu’à présent 183 milliards de dollars dans le secteur des transports et des infrastructures. Le ministre a énuméré les investissements comme suit :

“Avec cet investissement, 29 000 kilomètres de réseau routier divisé et 68 000 kilomètres d’autoroute que nous exploitons, les investissements ferroviaires que nous avons atteints sont de 13 100 kilomètres et 1 400 kilomètres de train à grande vitesse. Étant donné qu’une période d’investissements lourds est nécessaire pour notre pays, nous réalisons plus de 60% de nos investissements dans les chemins de fer, nous avons également fixé nos prochains objectifs, nous avons planifié et commencé des investissements de 198 milliards de dollars jusqu’en 2053. Tout comme nous avons atteint le objectifs pour 2023 aujourd’hui, nous sommes en ligne avec nos objectifs pour 2053. En ligne avec les grands objectifs de croissance et de développement, le ministère des Transports et des Infrastructures est en fait une dynamo de la Turquie, qui sera parmi les 10 plus grandes économies développées au monde . Nous travaillons 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 avec 700 000 collègues sur nos 5 000 chantiers et points de service répartis dans toute la Turquie. Continuez à travailler, nous le ferons.”

Leave a Comment