CATASTROPHE à ALBA dans le recensement de 2021: La population du district a moins de 70 ans

CATASTROPHE à ALBA dans le recensement de 2021: La population du district a moins de 70 ans

Les premières données provisoires du cycle de recensement de la population et des logements de 2021, présentées fin 2022, selon le calendrier de diffusion, montrent que la population résidente de la Roumanie est de 19 millions de personnes.

Au niveau du quartier d’Alba, on peut observer une diminution importante de la population, à partir du recensement de la population en 1992, où nous étions les plus nombreux, jusqu’à aujourd’hui, où nous avons atteint un niveau inférieur à celui de 1948.


Elite - goût parfait

A savoir, au niveau de notre pays, le nombre d’habitants est de 19 053 815 dont :

• 9 808,3 mille (ce qui représente 51,5 %) femmes ;

• 9 941,2 milliers (ce qui représente 52,2 %) dans les zones urbaines.

Le processus de vieillissement démographique s’est accentué par rapport à il y a 10 ans (recensement de la population 2011 – RPL2011), où une augmentation de la part de la population âgée (65 ans et plus) est enregistrée. L’indice de vieillissement démographique a diminué de près de 20 points de pourcentage, passant à 121,2 personnes âgées pour 100 jeunes (RPL 2021) contre 101,8.

LIRE AUSSI : Premières données du recensement : la Roumanie compte 19,05 millions d’habitants. 51,5% sont des femmes

Bien que le nombre de jeunes (jusqu’à 15 ans) ait diminué de 115 700 personnes, leur part dans la population totale a légèrement augmenté à 16,1 % (contre 15,9 % au RPL 2011), tandis que la part de la population âgée de 65 ans et pour plusieurs années, la population totale a enregistré une augmentation de près d’un demi-million de personnes, soit de 3,5 points de pourcentage (de 16,1 % en RPL2011 à 19,6 % en RPL2021). Ainsi, le ratio de dépendance démographique est passé en une décennie de 47,0 (RPL2011) à 55,5 personnes jeunes et âgées pour 100 adultes (en RPL2021).

Par rapport à la population cible estimée pour le moment de référence du recensement, c’est-à-dire le 1er décembre 2021, la population résidente temporaire n’est plus grande que de 30 000 personnes (c’est-à-dire de seulement 0,2 % de plus).

Par rapport à la population permanente enregistrée lors du recensement précédent (RPL2011), la Roumanie a perdu 1,1 million d’habitants (1067,8 mille personnes). Sur 42 départements (y compris la municipalité de Bucarest), 39 ont perdu leur population. L’exception est le comté d’Ilfov, qui a gagné 153,9 mille habitants, mais aussi les comtés de Bistrita-Năsăud et Suceava, qui ont gagné respectivement 9,8 et 7,7 mille habitants. En termes relatifs, la plus forte diminution du nombre d’habitants a été enregistrée par les comtés de Caraș-Severin (-16,6 %, soit 49 000 personnes de moins) et Teleorman (-14,9 %, soit 56 600 personnes de moins). En termes absolus, la municipalité de Bucarest a enregistré la plus grande perte de population, de 166 400 personnes (-8,8 %), suivie des comtés de Prahova (-67 800, ce qui représente 8,9 %) et Dolj (-61 1 000, ce qui représente 9,3%). .

Au RPL2021, la saisie de la nationalité, de la langue maternelle et de la religion s’est faite sur la base de la libre déclaration des personnes examinées. Pour les personnes qui ont refusé de déclarer ces trois caractéristiques, ainsi que pour les personnes dont les données ont été recueillies indirectement auprès de sources administratives, les données pour ces trois caractéristiques ne sont pas disponibles. Par conséquent, les structures présentées ci-dessous pour les 3 caractéristiques ethnoculturelles sont calculées en fonction du nombre total de personnes ayant déclaré leur origine ethnique, langue maternelle et religion, et non en fonction du nombre total de la population permanente.

Les données sur l’appartenance ethnique étaient disponibles pour 16 568,9 mille personnes (sur un total de 19 053,8 mille personnes qui composent la population résidente de la Roumanie). 14 801,4 mille personnes (89,3%) ont voté pour les Roumains. Selon le recensement, il y avait 1 002,2 mille Hongrois (6,0 %) et ceux qui se sont déclarés Roms étaient 569,5 mille (3,4 %). Les groupes ethniques pour lesquels plus de 20 000 personnes ont été enregistrées sont : les Ukrainiens (45 800 personnes), les Allemands (22 900 personnes) et les Turcs (20 900 personnes).

Selon la déclaration libre de 16 551,4 mille personnes ayant déclaré leur langue maternelle, la structure de la population selon leur langue maternelle est la suivante : pour 91,6 %, le roumain est la première langue habituellement parlée dans la famille pendant l’enfance, et dans le cas de 6,3 % de la population, le hongrois est la langue maternelle ; la langue roumaine était la langue maternelle de 1,2 % et la langue ukrainienne de 0,2 % de la population totale pour laquelle ces données étaient disponibles.

La structure confessionnelle a été déclarée par 16 397,3 mille habitants sur le nombre total d’habitants et il ressort que 85,3% des personnes qui ont déclaré leur religion étaient de confession orthodoxe ; Les catholiques romains se sont déclarés 4,5%, les réformés 3,0% et les pentecôtistes 2,5%. Des poids compris entre 0,4 % et 0,8 % ont été enregistrés par les religions suivantes : catholique grec (0,7 %), baptiste (0,6 %), adventiste et musulman chacun 0,4 %. Un pourcentage de 0,9% de la population totale s’est déclaré “sans religion” ou athée ou agnostique.

Près de la moitié de la population nationale (47,9%) est constituée de personnes qui ont un statut matrimonial légal dans le mariage. 4 495 500 hommes et 4 629 700 femmes sont mariés. Deux personnes sur cinq n’ont jamais été mariées et les veufs représentent 5,2 % de la population totale.

Sur le nombre total d’habitants, 43,5% ont un niveau d’études moyen (lycée, lycée, master professionnel ou technique), 40,5% un niveau inférieur (primaire, lycée ou école non achevée) et 16,0% un niveau supérieur. Au RPL2021, 143,6 mille personnes étaient analphabètes (contre 245,4 mille au RPL2011).

La population active1 compte 8 185 000 personnes, dont 7 689 000 en emploi et 496 100 au chômage. La population inactive se compose de 10 868,8 mille personnes, dont les retraités et les bénéficiaires de l’aide sociale représentent les deux cinquièmes (39,5 %) et les élèves et étudiants près du tiers (32,0 %). Les principaux indicateurs diffusés à caractère temporaire se trouvent en annexe 2.

D’ici fin janvier 2023, ces indicateurs seront également diffusés au niveau départemental. Les données complètes et définitives seront rendues publiques, par étapes, à partir de mai de l’année prochaine jusqu’en 2023.

RPL2021 était le 13e recensement de l’histoire et le premier en Roumanie organisé entièrement en format numérique. L’ensemble du processus de collecte des données s’est déroulé avec une garantie de confidentialité et de protection complète des données.

L’Institut national de la statistique et ses structures territoriales tiennent à remercier la population roumaine qui a participé en grand nombre au processus d’examen. Cette action a été menée dans des conditions optimales avec l’appui du Service Spécial des Télécommunications (STS) qui a apporté un soutien technique et opérationnel. La liste a également bénéficié du soutien actif du ministère de l’Intérieur (MAI) ainsi que des mairies.

Le pourcentage de personnes qui ne se sont pas auto-dépistées (soit par auto-dépistage, soit par un examinateur) à la fin du 31 juillet 2022, dernier jour du dépistage, était de 4,8 % de la population résidente totale de 19,05 millions de personnes.

Restez à jour avec les derniers articles publiés. Suivez Ziarul Unire également sur GOOGLE NEWS

Les dernières nouvelles publiées dans Ziarul Unirea

Leave a Comment