Le sac de loi est au Journal Officiel ! Voici les possibilités

Il a été publié au Journal officiel et la “loi sur les sacs” est entrée en vigueur, qui comprend des réglementations pour l’économie. Par conséquent, le pouvoir d’emprunt du ministère du Trésor et des Finances a été ajouté de 200 milliards de lires et est passé de 293 milliards de lires à 493 milliards de lires.

Les termes des contrats d’une durée inférieure à 49 ans, conclus à la suite de la privatisation de plusieurs ports appartenant à la Société des entreprises maritimes turques et à la Direction générale des chemins de fer d’État de la République de Turquie, ont été prolongés par la loi. jusqu’à 49 ans.

Pour pouvoir conclure un contrat complémentaire, les sociétés exploitantes doivent avoir pleinement satisfait à toutes leurs obligations financières découlant du contrat donnant droit d’exploiter et renoncer aux poursuites engagées du fait du contrat donnant droit d’exploitation. En plus de l’exigence d’investissement dans les contrats de privatisation, les sociétés d’exploitation devront investir 10 % de la valeur contractuelle supplémentaire dans les activités portuaires et effectuer ces investissements dans les 5 ans à compter de la date de signature des contrats supplémentaires. À la fin de la période, il sera obligatoire pour les sociétés d’exploitation de soumettre à la Société des entreprises maritimes turques ou à la Direction générale des chemins de fer nationaux le rapport montrant que l’investissement a été réalisé et les informations et documents prouvant cette situation, en fonction de l’intérêt des leurs.

Si, lors de l’audit effectué par l’institution concernée, il est établi que l’obligation d’investissement en question n’a pas été remplie, le contrat supplémentaire sera considéré comme résolu. Dans ce cas, aucun remboursement ne sera effectué à la société exploitante, y compris les redevances versées au titre du contrat complémentaire.

La justification de l’article était la suivante :

“Il vise à ce que les investisseurs portuaires réalisent à temps les investissements nécessaires, pour protéger la compétitivité de notre pays en parallèle avec le secteur de la logistique et du tourisme et garantir ainsi l’intérêt public. Seuls les prix des contrats supplémentaires sans aucune modification des contrats principaux à l’exception de l’extension des droits d’exploitation, ainsi des contrats supplémentaires seront signés et des extensions temporelles entreront en vigueur, définies dans les mêmes termes pour tous les investisseurs.

CONTRIBUTION AUX SERVICES DE SANTÉ UNIVERSITAIRES PUBLICS

Les dettes de BOTAŞ constituées de tous les types d’impôts, de fonds et d’actions impayés, ainsi que les amendes administratives, les arriérés et les intérêts de retard seront réglées sur les créances du Trésor pour les frais de commission. Avec l’amendement apporté à la loi sur le travail, une réglementation est prise pour permettre aux travailleurs de travailler de nuit dans les activités d’exploration, de prospection et de forage dans le secteur pétrolier.

Afin de s’assurer que les prestataires de services de santé universitaires publics n’aient pas de difficultés financières dans l’exécution du service et en termes de pérennité des services de santé, un règlement a été pris pour contribuer à l’adéquation financière de ces prestataires de services de santé et pour éviter toute coupe monétaire dans l’année en cours à la suite des examens des années précédentes.

Citoyens étrangers ayant reçu un permis de séjour en Turquie avant le 1er janvier 2013, qui ne sont pas assurés en vertu de la législation d’un pays étranger ; tels que les primes d’assurance maladie générale, les amendes de retard et les frais de retard pour les citoyens qui n’ont pas le droit de bénéficier d’une assurance maladie dans un autre pays, les personnes qui bénéficient gratuitement de services de protection, de soins et de réadaptation conformément aux dispositions de la SKK . Loi sur l’Agence des services et de la protection de l’enfance et citoyens turcs qui n’ont pas de parents et d’enfants de moins de 18 ans. Le recouvrement de toutes les créances secondaires sera supprimé.

DÉFINITION DE « RASSEMBLEMENT » ET « RASSEMBLEMENT »

Conformément aux objectifs inscrits dans le Plan d’action national pour l’efficacité énergétique, avec la modification apportée à la loi sur le marché de l’électricité, les définitions de « collecteurs » et de « collecteurs » ont été faites. Par conséquent, « collecteur » signifie « l’entité juridique qui détient une licence d’agrégation ou une licence de fourniture qui a signé un accord avec un ou plusieurs utilisateurs du réseau pour effectuer des activités d’agrégation sur le marché de l’électricité pour le compte des utilisateurs du réseau » ; « agrégation », d’autre part, signifie « activité marchande exercée par l’agrégateur dans le cadre de la combinaison de consommation ou de production d’un ou plusieurs utilisateurs du réseau ». L’agrégateur sera autorisé par les utilisateurs du réseau par accord. Les utilisateurs du réseau ne pourront pas autoriser les personnes morales titulaires d’une licence contractuelle pour la fourniture d’énergie en tant que collecteurs. Le collecteur gérera les programmes de consommation ou de production des utilisateurs sous contrat, effectuera des transactions de marché liées à l’achat et à la vente d’électricité ou de capacité pour le compte des utilisateurs en question et pourra participer aux processus d’approvisionnement des services auxiliaires. L’activité de collecte peut être exercée par des personnes morales titulaires d’une licence de collecte ou d’une licence de fourniture.

SOUTIEN AUX MEMBRES DES SYNDICATS DES FONCTIONNAIRES PUBLICS

Conformément à la loi, après l’expiration du mandat du comité d’enquête sur les procédures d’urgence, des mesures sont prises pour déterminer les procédures et les principes liés à la mise en œuvre avec les institutions et organisations chargées d’effectuer les travaux et transactions liés aux tâches de la Commission. . Le soutien de la convention collective sera accordé aux agents publics membres des syndicats de fonctionnaires et dont le quota mensuel ou le salaire d’adhésion est déduit, au cours des mois de janvier, avril, juillet et octobre, du montant qui sera trouvé en multipliant le chiffre de l’indicateur 750 par leur nombre. mensuel ou salaire du coefficient mensuel du fonctionnaire.

En janvier, avril, juillet et octobre, mensuellement ou en même temps que leurs salaires, les fonctionnaires membres de syndicats de fonctionnaires inscrits à plus de 2 membres, reçoivent une prime dont le montant est déterminé par la convention collective. pour cent des fonctionnaires qui travaillent dans la branche de service où ils sont établis et à qui le quota mensuel ou le salaire d’affiliation est prélevé. La prime de convention collective à verser aux agents publics sera versée au montant trouvé en multipliant le nombre indicateur 2119 par le coefficient mensuel du fonctionnaire pendant la durée de validité de la 6ème Convention Collective Temporelle couvrant les années 2022 et 2023 pour les Finances et Sociales. Droits des agents publics et de leurs branches de service.

STRUCTURATION DANS TEDAŞ PAIEMENTS ANTÉRIEURS

En raison des créances de la Société turque de distribution d’électricité (TEDAŞ) résultant de la consommation d’électricité et transférées à TEDAŞ au cours du processus de transfert de privatisation, le montant réel des créances ne dépasse pas 2 000 livres turques à la date d’entrée en vigueur de cet article, et le numéro d’identité de la République de Turquie, le numéro d’identification fiscale ne peut pas être déterminé. Les créances liées aux abonnements injoignables, résiliés, radiés et liquidés seront perdues. La possibilité de restructurer les dettes des abonnés hors de ce périmètre envers TEDAŞ résultant de la consommation passée d’électricité a été présentée. Avec la possibilité d’acomptes sur ces créances, il est destiné à assurer le recouvrement des créances issues des consommations d’électricité impayées, étalées sur des années.

A partir du 1er octobre 2021, le champ d’application du règlement inclut les souscripteurs qui ont des dettes impayées et non structurées à la date d’entrée en vigueur de ce règlement et n’ont pas pu demander la restructuration, bien qu’elles soient échues au 1er octobre 2021.

Leave a Comment