Déficit budgétaire de 4,2% du PIB. Une baisse de 0,5 point de pourcentage – l’événement du jour

Les recettes du budget général consolidé ont totalisé 416,00 milliards de lei au cours des onze premiers mois de 2022, soit 21,8 % de plus que le niveau collecté au cours de la même période l’an dernier. Leur évolution a été principalement influencée par l’augmentation des recettes non fiscales, des recettes de TVA, des cotisations d’assurance, des recettes supplémentaires provenant de l’énergie (autres taxes sur les biens et services) et des fonds européens.

Les recettes de l’impôt sur le revenu ont totalisé 30,30 milliards de lei au cours de la période janvier-novembre, enregistrant une augmentation de 18,8 % (année/année), soutenue par une augmentation des recettes fiscales sur les dividendes (+59,0 %), la déclaration individuelle (+34,9 %), l’impôt sur les pensions ( +24,5%).

Les recettes de charges sociales augmentent de 10,7 %, en deçà de l’évolution du fonds salarial dans l’économie (+12,6 %) ; Dans le même temps, la dynamique de cette catégorie de recettes a été influencée par l’expansion dans le secteur agricole et l’industrie alimentaire des avantages pour les ouvriers du bâtiment (effet négatif de l’exonération des salaires de l’impôt sur le revenu, selon la loi n° 135/2022).

Les cotisations d’assurance ont enregistré 127,03 milliards de lei au cours des onze premiers mois, soit une augmentation de 10,3% (année/année). Comme dans le cas des charges sociales, l’évolution des cotisations est restée inférieure à la dynamique de la caisse des salaires, et du fait de l’expansion des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire, les avantages pour les salariés de la construction (effet sur les recettes) à partir de juillet 2022, conformément à la loi no. 135/ 2022). De plus, à partir de septembre, les cotisations ont été favorablement affectées par la modification du plafond jusqu’auquel les allégements fiscaux sont accordés aux salariés de la construction, de l’agriculture et de l’industrie alimentaire (de 30 000 lei par mois à 10 000 lei par mois) et la mesure de déterminer l’assiette du calcul mensuel au niveau du salaire minimum brut par pays pour les revenus réalisés sur la base de contrats individuels de travail à temps partiel dont le niveau est inférieur au niveau du salaire minimum brut.

Les recettes de l’impôt sur le revenu se sont élevées à un total de 25,55 milliards de lei au cours de la période janvier-novembre, enregistrant une augmentation de 34,0 % (a/a), soutenue par l’avance des recettes de l’impôt sur le revenu des entités économiques (30,5 % par an, soit +5 . 6 milliards de lei), ainsi que l’impôt sur les bénéfices transféré par les banques commerciales (+0,9 milliard de lei).

Les recettes nettes de TVA ont enregistré 85,80 milliards de lei au cours des onze premiers mois, en augmentation de 17,9 % (a/a), maintenant son écart avec la dynamique de la base macroéconomique pertinente, et par rapport au niveau plus élevé des déclarations de TVA, par rapport au précédent an (+19,5 %, en janvier-novembre 2022 an/an).

Les recettes provenant des droits d’accise ont totalisé 32,45 milliards de lei au cours de la période janvier-novembre, enregistrant une augmentation de 3,4 % (année/année). D’un point de vue structurel, les recettes provenant des accises sur les produits énergétiques ont maintenu une dynamique de 3,0 % (a/a) – soutenues à la fois par une augmentation de la consommation de carburant par rapport à la même période l’an dernier, et par une augmentation des accises par 3,6 % à compter du 1er janvier 2022. Les recettes provenant des droits d’accise sur les produits du tabac ont augmenté de 3,3 %, dans les conditions de l’augmentation du niveau des droits d’accise sur les cigarettes – de 5,5 % à compter du 1er août 2022 (594,97 lei/1000 cigarettes, contre 563,97 lei/1000 cigarettes à partir du 1er avril 2021).

Les autres impôts et taxes sur les biens et services ont totalisé 16,18 milliards de lei au cours des onze premiers mois, enregistrant une amélioration de 11,41 milliards de lei par rapport à l’année précédente, en raison des recettes supplémentaires du secteur de l’énergie.

Les recettes non fiscales se sont élevées à un total de 38,58 milliards de lei au cours de la période janvier-novembre, enregistrant une augmentation de 53,6 % (année/année), soutenue par l’avance des revenus des actifs – paiements du revenu net de la NBR, dividendes, intérêts et redevances pétrolières. En outre, le montant des revenus non fiscaux est déterminé en enregistrant le montant de la vente des certificats d’émission de gaz à effet de serre, conformément aux dispositions de l’article 10 du décret d’urgence du gouvernement n°. 115/2011.

Les montants remboursés par l’Union européenne au titre des paiements et des dons effectués se sont élevés à un total de 39,19 milliards de lei au cours des onze premiers mois, soit une augmentation de 33,0% (année/année). de 474,7 milliards de lei ont augmenté nominalement de 19,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Exprimée en pourcentage du produit intérieur brut, la consommation au cours des onze mois de 2022 a augmenté de 0,5 point de pourcentage par rapport à la même période en 2021, passant de 33,5 % du PIB à 34,0 % du PIB.

Les dépenses de personnel ont totalisé 107,34 milliards de lei, soit une augmentation de 6,1% par rapport à la même période de l’année précédente. Exprimées en part du PIB, les dépenses de personnel représentent 7,7% du PIB, soit 0,8 point de pourcentage de moins par rapport à la même période de l’année précédente.

Les dépenses pour les biens et services se sont élevées à 62,23 milliards de lei, soit une augmentation de 15,3% par rapport à la même période de l’année précédente. L’augmentation se reflète dans les budgets locaux, soit 20,0% par rapport à la même période de l’année précédente, ainsi que dans le budget du Fonds d’État unifié pour l’assurance sociale maladie de 12,0%.

Les charges d’intérêts se sont élevées à 27,18 milliards de lei. Par rapport à la même période de l’année précédente, les paiements d’intérêts liés au portefeuille de la dette publique ont augmenté de 10,58 milliards de lei en raison de la hausse des taux d’intérêt dans un contexte inflationniste particulièrement évident à partir du second semestre 2021, tant au niveau national et internationale et en raison des incertitudes causées par le conflit armé en Ukraine.

Les coûts de l’assistance sociale se sont élevés à 160,81 milliards de lei, soit une augmentation de 18,1% par rapport à la même période de l’année précédente. L’évolution des dépenses d’assistance sociale a été principalement influencée par l’augmentation à partir du 1er janvier 2022 du point de pension de 10%, soit de 1 442 lei à 1 586 lei, le niveau de l’allocation sociale pour les retraités (pension minimum) de 800 lei à 1 000 lei , pour l’attribution d’une aide financière aux retraités du système public de retraite avec des pensions inférieures ou égales à 1 600 lei, de sorte que tous ceux qui entrent dans cette catégorie aient un revenu de 2 200 lei, en janvier 2022, ainsi que l’attribution de la 13ème allocation pour personnes handicapées.

En outre, les dépenses d’assistance sociale ont été affectées par les paiements à partir de juillet 2022 pour l’attribution d’une aide financière d’un montant de 700 lei aux retraités du système public, du système de pension militaire de l’État et aux bénéficiaires de droits prévus par des lois spéciales, dont le revenu est inférieur ou égal à 2 000 lei.

Dans le même temps, l’augmentation de l’allocation de l’État pour les enfants est reflétée, de sorte que l’allocation de l’État pour les enfants passe, à partir du 1er janvier 2022, à 600 lei pour les enfants jusqu’à 2 ans ou jusqu’à 3 ans, en le cas d’un enfant handicapé. Parallèlement, les enfants handicapés bénéficient de ce montant jusqu’à leurs 18 ans. En outre, l’allocation de l’État a été portée à 243 lei pour les enfants âgés de 2 à 18 ans, mais aussi pour les jeunes de plus de 18 ans qui suivent des cours de niveau secondaire ou professionnel jusqu’à l’obtention de leur diplôme, y compris les personnes handicapées qui suivent une forme d’éducation préscolaire. l’enseignement professionnel supérieur prévu par la loi, et au plus tard à l’âge de 26 ans. Les dépenses d’assistance sociale ont également été affectées par les paiements du budget de l’État pour la compensation des factures liées à la consommation d’électricité et de gaz naturel, c’est-à-dire qu’à la fin novembre 2022, elles s’élevaient à 3,22 milliards de lei.

Les dépenses pour les subventions se sont élevées à 14,71 milliards de lei, principalement, ce montant représente des subventions pour le transport de passagers, pour le soutien aux producteurs agricoles, ainsi que pour le programme de compensation de la consommation d’électricité et de gaz naturel par les consommateurs non résidentiels pour la saison froide de 2021. – en 2022 (5,17 milliards de lei) qui représente 35,1% du total des subventions.

Les autres dépenses se sont élevées à 8,61 milliards de lei, représentant principalement les montants liés aux titres de paiement délivrés par l’Autorité nationale pour le recouvrement des biens, conformément à la législation en vigueur, aux bourses d’études pour les élèves et étudiants, au soutien aux cultes, à d’autres prestations civiles.

Les dépenses pour les projets financés par des fonds externes non remboursables (y compris les subventions de l’Union européenne liées à l’agriculture) se sont élevées à 41,67 milliards de lei, soit 31,0% de plus par rapport aux onze mois de l’année précédente.

Les dépenses d’investissement, qui comprennent les dépenses en capital, ainsi que celles liées aux programmes de développement financés par des sources internes et externes, se sont élevées à 56,23 milliards de lei, soit une augmentation de 27,2% par rapport à la même période de l’année précédente où elles s’élevaient à 44,20. milliards de lei. Aussi, après l’adhésion, une augmentation de la part des investissements financés par des fonds extérieurs non remboursables a été enregistrée, qui a représenté 54,83% des dépenses totales d’investissements.

(source : Médiafax)

Leave a Comment