Gouverneur Öksüz, “Lutter contre la violence à l’égard des femmes est notre responsabilité partagée”

Tacettine DURMUS

Gouverneur adjoint Muhammed Enes Çıkrık, Maire adjoint Ramazan Taşkın, Procureur général Abdullah Amanvermez, Recteur de l’Université de Kafka Prof.Dr. Hüsnü Kapu, commandant de la gendarmerie provinciale, le colonel Hıdır Ayçiçek, le chef de la police Yavuz Sağdıç, le directeur provincial des services sociaux et familiaux Doğan Yıldız et les responsables des départements concernés et certains chefs de chambre étaient présents.

Lors de la réunion, Rüya Ubic, directrice adjointe du Centre pour la prévention et la surveillance de la violence (ŞÖMIN), a présenté le Programme d’action 2022 pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique avec une diapositive.

Le gouverneur de Kars, Türker Öksüz, qui a prononcé un discours d’appréciation lors de la réunion de coordination, a souligné qu’ils faisaient preuve d’une tolérance zéro à l’égard de la violence à l’égard des femmes, ainsi que toutes les institutions et organisations concernées dans toute la province, et a déclaré qu’il était de la responsabilité et du devoir de commune pour lutter contre la violence. contre les femmes.

30 685 HOMMES CITOYENS DE KARS SONT INFORMÉS DE LA VIOLENCE À L’ÉGARD DES FEMMES

Le gouverneur Öksüz a noté que les programmes mis en œuvre dans tout le pays tels que “Woman el Kal-kam-az!”, “KADES2 et” ŞÖMIN “se poursuivent avec succès à Kars avec la coordination de toutes les institutions concernées, affirmant que les citoyens ont été informés de la violence. contre les femmes.

Dans ses mots, sur la violence contre les femmes dans tous les domaines ; Le gouverneur de Kars, Türker Öksüz, qui a souligné qu’il existe également des comportements incompatibles avec la dignité humaine, a déclaré que « la violence à l’égard des femmes se rencontre dans tous les segments de la société, quel que soit le niveau d’éducation et de culture qui vit dans différentes sociétés et cultures. Malheureusement, nous rencontrons des comportements incompatibles avec la dignité humaine concernant la violence à l’égard des femmes, tant dans la vie privée que dans la sphère publique, qui est une question qui concerne toute la société et qui est un problème pour le monde entier. Étant donné que ce problème concerne le monde entier et toute la société et qu’il s’est malheureusement propagé aujourd’hui, à l’instar de nos institutions et organisations publiques, de nos organisations non gouvernementales et de nos universités, ils se présentent en fait devant nous comme un problème qui ne peut qu’être surmonté. avec une lutte commune et déterminée impliquant tous les segments de la société.

En faisant cette guerre, nous essayons de faire des montages juridiques, par contre, plusieurs campagnes, projets, formations sont faites pour augmenter le niveau de sensibilisation et diverses mesures de protection sont prises.

Ce sont toutes ces méthodes que nous utilisons dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Après l’approbation de la loi n° 6284, l’infrastructure de la lutte contre les violences faites aux femmes a été renforcée et il nous est devenu possible de mener cette lutte à un plus haut niveau. niveau. Non seulement la loi, mais ensuite divers plans d’action et plans ont été préparés pour combattre les diverses violences. Le plan d’action pour 2022 a été mis en vigueur dans notre pays en mars, dans le cadre de notre 4e plan d’action national, préparé et annoncé.

NOS PLANS D’ACTION CONTINUENT CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Nos travaux s’inscrivent dans le cadre du plan d’action que nous avons mis en œuvre au 1er janvier 2022, en fonction de ce plan. Nous avons toujours déclaré que nous ne tolérions même pas un incident de tolérance zéro dans la lutte contre la violence faite aux femmes et nous continuerons à l’exprimer à partir de maintenant. Tous nos efforts, nos efforts, dans le cadre du principe de tolérance zéro dans cette guerre, nous essaierons de continuer notre combat jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de comportement inhumain, désormais nous essaierons de continuer notre combat, avec la devise que les femmes ne peut pas. à supprimer, notre Ministère de l’Intérieur a émis une circulaire, dans ce sens certains efforts de sensibilisation doivent être soutenus par toutes nos institutions ici. Notre objectif était d’informer ici 20 000 citoyens masculins, grâce à Dieu, nous avons atteint ce nombre. Il visait à informer 5 millions de personnes à travers la Turquie. Dans le cadre des activités pour hommes, dans notre industrie organisée, dans les casernes militaires, les stagiaires et les prisons ouvertes pour les recrues, faire fonctionner les cabines lors d’événements tels que des festivals, des concerts et des fêtes où la population civile assiste principalement , encore une fois au personnel. dans les institutions et organisations publiques, les maires, les gardes de village, les usines. Diverses activités d’information ont été organisées pour les travailleurs masculins, avec des visites de commerçants et de cafés. De plus, bien sûr, des activités de formation ont également été développées pour le personnel académique et administratif et les étudiants universitaires qui travaillent dans nos universités et dans les résidences étudiantes. En conséquence, nous avons fourni des informations sur 30 685 citoyens de sexe masculin. Heureusement, nous avons atteint notre objectif.

LA MISE EN ŒUVRE DU CODE CONTINUE D’ÊTRE EFFICACE

Nous apportons l’application KADES de temps en temps de différentes manières. Il s’agit d’un programme d’application important, c’est une application officielle qui renforce nos mains dans la lutte contre la violence faite aux femmes, ce qui est très utile pour les femmes victimes. Nous accélérons notre travail dans ce sens, nous espérons que d’ici la fin du mois nous atteindrons le nombre le plus élevé qui puisse être atteint en 2022. Diverses activités dont j’ai parlé plus tôt, Cafés, organisations non gouvernementales, villages, maires, stagiaires dans le centre d’éducation publique, les propriétaires d’entreprises, les parents d’élèves, la formation KADES et l’utilisation de l’application KADES ont été menées, un nombre important l’ont été. atteint jusqu’à présent. je peux dire. Dans notre pays, les efforts se poursuivent pour vulgariser l’application KADES dans toutes nos provinces. A partir de maintenant, nous poursuivrons notre travail avec la devise Pas de mains pour les femmes, avec la promotion de l’application KADES et dans le cadre des principes et activités de notre plan d’action provincial. Caractéristiques La création des cellules focales dans les communes en 2023 contribuera significativement à cette lutte.

DEMANDE CLINIQUE JURIDIQUE

Ce plan de travail fait partie de notre plan d’action. Dans un autre domaine important, nous effectuerons les travaux nécessaires à la mise en place de la Clinique LAW dans ce sens et fournirons des services de conseil juridique aux victimes de violence en coopérant avec le président de la Chambre des avocats à ce sujet. Nous continuons d’étendre nos services sur la violence faite aux femmes dans notre centre de prévention de la violence. Encore une fois, nos garanties préventives se poursuivent. Il s’agit notamment de mesures sanitaires et de mesures de logement. Il y a des questions et des problèmes sur lesquels des décisions en matière de confidentialité sont prises. Nous essayons de généraliser l’application des pinces électroniques. Nous poursuivrons cette lutte avec le soutien de toutes les couches de la société, avec votre soutien et avec le soutien de toutes les institutions et organisations ici. La lutte contre les violences faites aux femmes est peut-être notre responsabilité et notre devoir communs. Protéger nos femmes de la violence est notre devoir humanitaire. Pour cela nous poursuivrons nos activités en assurant la coordination avec une coopération efficace. Je tiens à remercier nos institutions et organismes pour leurs efforts en matière d’études de sensibilisation aux études en éducation, pour leurs activités liées à leurs champs de responsabilité et pour une coordination efficace à cet égard. Nous faisons du bon travail ici et nous n’avons aucun problème. Je veux souligner cela d’une manière particulière, à cette occasion, certainement avec l’effort et la sensibilité des dirigeants de vos institutions et organisations ici”.

Leave a Comment