INTERVIEW Sebastian Marinescu, directeur de Salvamont Brașov: “De nombreux accidents sont le résultat de traîneaux entrant dans la pente”

Chaque hiver, des dizaines d’accidents sont causés par des personnes qui ne respectent pas la délimitation des aires destinées à la luge et autres sports, ainsi que l’utilisation d’équipements inappropriés.

Clignotants sur les bords, importants même si vous passez en pente. PHOTO : Shutterstock

Sebastian Marinescu, directeur du service public du district de Salvamont Brașov, gère l’une des sections les plus éprouvées de Salvamont, et la station de ski de Poiana Brașov est l’une des plus grandes du pays. Dans une interview pour “Weekend Adevărul”, il parle des règles que chaque personne sur les pistes doit suivre, quel que soit le sport choisi. Il souligne également que les gens devraient prêter plus d’attention aux panneaux sur les côtés des pistes pour réduire les risques de blessures.

« La vérité du week-end » : Quelles règles un skieur ou un snowboardeur doit-il respecter pour éviter les problèmes sur les pistes ?

Sébastien Marinescu : Tout d’abord, ils doivent choisir le matériel approprié, en termes de caractéristiques techniques et de réglage des fixations, de poids corporel et de niveau d’entraînement. Deuxièmement, au début, il doit aborder les pistes de ski avec prudence, car il n’a plus la même capacité athlétique qu’en fin de saison dernière et une petite période d’adaptation s’impose. Un skieur ou un planchiste doit adapter sa vitesse et sa façon de skier à sa préparation technique, sa condition physique, l’état de la neige, la difficulté de la piste, les conditions atmosphériques et la densité du trafic sur la piste.

Pas d’improvisation

Quels sont les problèmes les plus courants auxquels Salvamont est confronté sur les pistes pendant la saison froide ? Comment réagissent les touristes lorsqu’on s’adresse à eux ?

Malheureusement, nombreux sont ceux qui viennent en “street gear”, louent des skis et se rendent directement sur la piste sans équipement de protection, exposant ainsi leur vie et celle de leur entourage. Une partie des touristes ne respecte pas la signalisation et le balisage affichés sur le sentier et les pistes de ski de loisir : Ne skiez pas en forêt !, Ne descendez pas directement !, Luge interdite !, Ne roulez pas sur le sentier ! De nombreux accidents sont survenus parce que certaines personnes sont entrées sur le domaine skiable avec des luges, ce qui est interdit, et parce qu’elles n’ont pas adapté leur vitesse de conduite. Malheureusement, très souvent, les touristes perdent le contrôle de leur traîneau et entrent en collision avec d’autres personnes, heurtent des arbres ou des poteaux et se blessent. Lorsqu’on leur présente qu’ils ont fait des choses interdites, certains avouent leur culpabilité, mais il y a aussi des gens qui deviennent désobéissants et parfois violents. Cela se produit notamment lorsque nous leur expliquons qu’ils n’ont pas le bon équipement ou qu’ils doivent ralentir, surtout dans les endroits bondés.

Le sauveur de Bras

Sebastian Marinescu, pompier de Brașov. PHOTO : archives personnelles

Comment prévenir les accidents sur les pistes ? Qu’est-ce que ceux qui descendent ne devraient pas entrer dans des situations dangereuses?

Tout d’abord, les personnes qui souhaitent pratiquer des sports d’hiver ne doivent pas utiliser d’engins coulissants improvisés, tels que des sacs ou des housses en plastique, car ils ne peuvent pas être contrôlés et provoquent de graves accidents. Le skieur doit adapter la vitesse et la manière de skier à la préparation technique, à la condition physique, à l’état de la neige, à la difficulté de la piste, aux conditions atmosphériques et à la densité du trafic sur la piste. Les personnes qui pratiquent les sports d’hiver doivent choisir leur itinéraire de descente avec soin, afin de protéger les skieurs en aval. Les personnes qui dépassent en aval doivent être soit à droite, soit à gauche, à condition que le dépassement soit suffisamment large pour éviter un mouvement intempestif de la personne à dépasser.

Pour traverser une pente, un touriste doit aborder les mêmes principes qu’il applique lorsqu’il traverse une rue. Ils choisiront un endroit offrant une visibilité maximale, s’assureront que personne ne descend de la colline et traverseront le plus rapidement possible.

La visibilité, la lettre de la loi

Il y a aussi d’autres touristes sur les pistes, des alpinistes par exemple. Comment peuvent-ils franchir les pentes alors qu’ils ne peuvent pas les contourner ?

Les touristes doivent éviter de se garer sur la pente, en particulier sur ses parties étroites ou celles sans visibilité. Ils ne peuvent utiliser le bord de la piste que pour monter ou descendre à pied, sans skis, et respecter la signalisation et le balisage placés sur la piste et les sentiers de randonnée. Pour traverser une pente, un touriste doit aborder les mêmes principes qu’il applique lorsqu’il traverse une rue. Ils choisiront un endroit avec une visibilité maximale, s’assureront que personne ne descend et traverseront la pente le plus rapidement possible.

Quand on parle de ski, il y a aussi celui hors des pistes de ski – beaucoup décident, par exemple, de monter de Bâlea Lac à Saua Doamnei, et de là de descendre. Qu’est-ce que les amoureux de la neige ne devraient pas manquer lorsqu’ils font quelque chose comme ça ?

Une extrême prudence est requise pour éviter les situations indésirables, et le danger d’avalanches ne doit pas être ignoré. Ils doivent avoir un équipement avalanche et de sécurité, c’est-à-dire un DVA, une sonde et une pelle. Un sac à dos d’avalanche, un appareil plus récent que les précédents, peut également être très utile, augmentant les chances des skieurs et de ceux qui naviguent dans des zones à haut risque de survivre à un tel événement.

Leave a Comment