Astra Film Festival 2022 a choisi ses gagnants. Le festival continue en ligne jusqu’au 30 octobre

Le meilleur film de la section roumaine est la production “Pocalul. About Sons and Daughters”, de Cătălina Tesăr et Dana Bunescu. Et le prix de la réalisation, dans la même catégorie, est allé à Adina Popescu et Iulian Manuel Ghervas, auteurs du film “Vulturii din Ţaga”. Le prix du meilleur film documentaire de la section Europe centrale et orientale a été récompensée par la production de “Trifle Shop” (Pologne, 2022) du réalisateur Łukasz Kowalski. Le meilleur long métrage dans la catégorie Emerging Voices of Documentary est “Access”, réalisé par Botond Püsök. Le prix pour la réalisation, dans la section DocSchool, a été remporté par Eric Esser (“Family Love”). Le meilleur film de la section DocSchool a été jugé par le jury comme étant “Une petite place dans le monde”, réalisé par Emilie Beyssac Cywinska.

Les lauréats, des réalisateurs roumains, allemands, français, slovaques et polonais, étaient tous présents à la première officielle. AFF2022 se poursuit en ligne jusqu’au 30 octobre, période pendant laquelle le public de toute la Roumanie pourra voir 41 films de la sélection officielle du festival. Détails ici : https://www.astrafilm.ro/astra-film-online.

“Nous avons décidé d’organiser la cérémonie de remise des prix du Festival du film Astra dans le Dôme, précisément parce que notre festival se réinvente constamment et que nous sommes toujours tournés vers l’avenir. La présence de plus de 20 000 enfants à Astra Film Junior et la qualité des productions de jeunes documentaristes nous donnent confiance que cet avenir sera bon. Je suis heureux que l’Astra Film Festival ait de plus en plus d’amis et que nous puissions parler d’un public large et éduqué de films non présentés “, a déclaré Dumitru Budrala, directeur-fondateur de l’Astra Film Festival, qui a montré que ces jours-ci plus plus de 340 événements cinématographiques, dont la plupart sont des premières, ont pu être vus à Sibiu.

Comme chaque année, il y avait quatre sections compétitives : Roumanie ; Europe centrale et orientale; Voix émergentes du film documentaire ; c’est-à-dire la section DocSchool. Les productions primées à l’AFF2022 sont directement qualifiées pour les European Film Academy Awards.

Rubrique DocSchool

Le jury de la section “DocSchool”, dédiée aux films produits par des universités du monde entier, composé de la critique de cinéma Flavia Dima et de la documentariste Emel Celebi d’Istanbul, a décerné une reconnaissance et deux prix.

Le film documentaire “Le premier anniversaire d’Arsencik” (Roumanie, 2022), de Valentina-Rareşa Fogoroş, a été récompensé. “Nous voulons récompenser un film qui fait preuve d’urgence et de courage, qui met en lumière un document au sein d’un documentaire – un témoignage d’un moment historique orageux, réalisé dans l’urgence et de manière immanente, mais aussi avec beaucoup d’empathie, de soin et d’engagement”, a déclaré le jury. motivation.

Le prix du réalisateur, dans la section DocSchool, a été remporté par Eric Esser (“Family Love” -​​​​​​​​Allemagne, 2022) “pour un film-essai qui explore courageusement une histoire personnelle inconfortable, ainsi que les chemin vers sa divulgation, avec une grande vulnérabilité et honnêteté, mais aussi d’un grand raffinement intellectuel et narratif », ont souligné les membres du jury.

Dans le même temps, le jury l’a considéré comme le meilleur film de la section DocSchool
“Une petite place au monde” (France, 2021), Emilie Beyssac Cywinska, c’est-à-dire “un portrait de famille tendre et chaleureux, peint avec tant d’aisance, de naturel et d’amour, révélant de manière subtile comment les forces de la grande histoire se déploient sur un petite partie de la vie quotidienne de la vie”.

partie roumaine

Les films de la partie compétition “Roumanie” ont été évalués par le professeur Constantin Pârvulescu et la réalisatrice Ana Vlad, qui ont également décerné une reconnaissance et deux prix.

Ainsi, Raluca David (“Waves on the Land” – Roumanie, 2021) a reçu un prix spécial de mise en scène “pour la capacité artistique à créer des ambiances et des émotions complexes avec des moyens simples. Pour la subtilité de la manière de raconter. Pour l’originalité de le sujet, le personnage et la représentation de l’état des expatriés. Pour créer des contrastes visuels évocateurs entre les mondes et les modes de vie”.

Le jury a jugé que la meilleure réalisation de cette section est revenue à Adina Popescu et Iulian Ghervas, les auteurs du film “Vulturii din Ţaga” (Roumanie/Slovaquie, 2022), “en raison de la rigueur stylistique et de la mémorisation des protagonistes. Pour explorer typologies marginales avec compassion, attention et humour. Pour montrer la persévérance à transformer l’échec en victoire. Pour la vertu de convaincre le spectateur qu’avec persévérance une ligne droite peut être tracée sur n’importe quelle surface.

Cătălina Tesăr et Dana Bunescu ont reçu le laurier du meilleur film documentaire de la section roumaine pour la production “Pocalul. À propos des fils et des filles” (Roumanie, 2022) “en raison de sa virtuosité stylistique, de l’étendue de la recherche et de la profondeur de l’effort anthropologique. Créer un pont de compréhension entre les cultures, s’ouvrir sur un monde qui reste souvent enfermé derrière des lieux communs. Pour la capacité de créer une histoire dramatique et émouvante sur la famille et la position des femmes. Explorer la valeur d’une culture prise entre modernité et tradition”.

Section Europe centrale et orientale

La critique et conservatrice des arts de la scène Iulia Popovici et le professeur géorgien Giorgi Gogiberidze ont décerné le prix au réalisateur Alexandru Gule (“The Flying Sheep” – Roumanie, 2022) “pour une recherche cinématographique audacieuse et une excellente approche visuelle, une reconnaissance spéciale va à un travail indéniablement intéressant” .

Le prix du meilleur film documentaire d’Europe centrale et orientale est allé à la production “Trifle Shop” (Pologne, 2022), réalisée par Łukasz Kowalski, “pour une présentation intéressante, pleine d’humour, des efforts des propriétaires et des employés d’un un prêteur sur gages inhabituel, à la recherche d’un coup” une communauté peu sûre où les seules histoires valables sont des histoires de désespoir. Grâce à une direction intelligente, au soin et à la compréhension des personnages, “Amanet” transforme l’histoire en un thème globalement pertinent de la vie et des aspirations, entre l’échec, la survie et le succès promis du capitalisme.”

Partie d’un documentaire sur les voix émergentes

Le jury de la section “Voices in the making of documentaire film”, Ivana Mladenović et l’anthropologue Michael Stewart, a décidé que le meilleur film de non-fiction de cette catégorie était “Apropiere” (Roumanie, 2022), réalisé par Botond Püsök, “pour un film qui représente une héroïne qui lutte pour garder sa famille unie, dans une vie presque piétinée par un stigmate qu’il ne peut éviter, cruellement, d’intérioriser ; pour un film qui utilise les techniques cinématographiques les plus simples pour porter à l’écran une histoire horrifiante de survie.”

Des prix ont été décernés par des membres du jury et des personnalités telles que Daniela Cîmpean (Présidente du Conseil départemental de Sibiu), Adrian Dupu (Secrétaire d’État, Département des relations avec la République de Moldova), Liviu Jicman (Président de l’Institut culturel roumain ), Ciprian Ştefan (Directeur général du Musée Astra) , Cornelia Popa (Cinelab).

Pour l’actualité la plus importante de la journée, transmise en temps réel et présentée à distance égale, LIKEZ notre page Facebook !

Suivez Mediafax sur Instagram pour voir des photos et des histoires spectaculaires du monde entier !

Le contenu du site www.mediafax.ro est destiné exclusivement à votre information et à votre usage personnel. Il est interdit republier le contenu de cette page sans le consentement de MEDIAFAX. Pour obtenir ce contrat, contactez-nous à vanzari@mediafax.ro.

Leave a Comment