Les chefs d’institutions responsables de la diaspora de l’Organisation des États turcs se sont réunis à Bakou – D’Eurasie – Actualités

Les chefs d’institutions responsables de la diaspora de l’Organisation des États turcs se sont réunis à Bakou

À Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan, s’est tenu le Forum des chefs d’institutions de l’Organisation des États turcs (TDT) responsables des affaires de la diaspora.

20 décembre 2022 17h40

Président de la République de Turquie Turcs de l’étranger et des communautés voisines (YTB) Abdullah Eren, président de la commission des relations internationales et des relations amicales avec les pays étrangers au sein du Conseil des ministres de l’Ouzbékistan Rustam Kurbanov, langue et langue d’État de la présidence du Kirghizistan . Le chef du Comité national pour la politique Kanibek Osmonaliev était présent.

Le forum a également été suivi par le secrétaire général adjoint du TDT, Yercan Mukaş, le conseiller en relations internationales du président de la Fondation Kazakhstan Otandastar, Kalıbek Kobland, le secrétaire d’État hongrois aux politiques nationales Arpad Janos Potapi et le sous-secrétaire de la TRNC du ministère des Affaires étrangères, Kemal Köprülü.

Le président du Comité d’État de l’Azerbaïdjan pour la diaspora Muradov, dans son discours lors de cet événement, a déclaré qu’ils comme l’Azerbaïdjan ont toujours contribué à l’unité du monde turc et qu’ils continueront dans cette direction à partir de maintenant.

Soulignant que le monde turc a une population de 200 millions de personnes et un grand potentiel, Muradov a déclaré : « Nous devons faire preuve de solidarité en tenant compte des intérêts nationaux de chacun. Nos diasporas doivent agir ensemble comme un seul poing et savoir toucher une seule cible quand nécessaire.” m’a dit.

Notant que les Turcs vivent également en dehors du monde turc, les pays membres du TDT devraient se concentrer sur cette question, Muradov a déclaré : « Nous devons renforcer la coopération pour nos proches vivant dans d’autres pays. L’éducation dans la langue maternelle doit toujours être à l’ordre du jour des États turcs. Plus de 40 millions d’Azerbaïdjanais vivant en dehors de l’Azerbaïdjan sont privés de ce droit.” il a dit.

“Le racisme, la xénophobie et l’anti-musulmanisme apparaissent comme des agendas communs”

Le président de YTB, Eren, a déclaré que l’institution qu’il dirigeait représente la Turquie dans le groupe de travail sur la diaspora des États turcs.

Eren a fourni des informations sur les activités de YTB et a noté qu’ils menaient des programmes d’échange d’expériences pour leurs interlocuteurs dans les pays où se trouve la diaspora turque, et encourageaient l’intégration de leurs proches vivant dans différents pays.

Déclarant que la Turquie et la diaspora du monde turc, de temps en temps, sont confrontées à divers problèmes à la fois dans les pays où ils vivent et dans leur patrie en raison de leur éloignement et de leur minorité, Eren a déclaré : « Nos diasporas, à la fois dans leur patrie. et dans les pays où ils se trouvent, dans tous les aspects de la vie, de l’économie à la politique, de l’art au sport. contribue », a-t-il déclaré. Eren a donné un exemple en nommant plusieurs personnes de la diaspora turque qui ont réussi dans différents .

Rappelant que la diaspora turque a également fait face à diverses attaques dans certains cas, en plus des réussites, Eren a déclaré : “Bien que les questions à l’ordre du jour de la diaspora turque diffèrent d’un pays à l’autre, le racisme, la xénophobie et surtout les questions anti-musulmanes. apparaissent comme des agendas communs. Nous le signalons et le mettons à la disposition des pays concernés et des institutions internationales ». utilisé ses déclarations.

“Nous voulons renforcer la coopération entre les diasporas”

Après la réunion, Eren a fait ces déclarations à la presse :

“Pendant la guerre de 44 jours, nous avons vu à quel point la coopération de la diaspora turque mondiale est importante. Les institutions de la diaspora d’Azerbaïdjan et de Turquie ont travaillé en étroite collaboration à l’étranger. Le Comité d’État pour la diaspora d’Azerbaïdjan a lutté contre la désinformation, et nous les avons soutenus autant que nous le pouvions. dire “une nation” et “une nation ne peut pas avoir deux diasporas”. Avec ce slogan, nous voulons renforcer la coopération entre les diasporas, y compris les autres pays membres de TDT.”

Le forum a discuté du plan d’action conjoint 2023 et de la stratégie opérationnelle des institutions en charge des questions de TDT pour la diaspora.

Le protocole d’accord entre YTB et le Comité d’Etat d’Azerbaïdjan pour la diaspora a été renouvelé

Dans le cadre de l’activité, la version élargie du protocole d’accord signé entre YTB et le Comité d’Etat d’Azerbaïdjan pour la diaspora a été signée à nouveau. Eren et Muradov ont signé le protocole d’accord.

Leave a Comment