Un gros scandale dans le sport roumain. L’alliance qui “a mis fin” au contrat avec le ministère dirigé par Novak

Mardi 15 novembre 2022, 14h29

281 lectures

La Fédération roumaine de hockey sur glace (FRHG) a annoncé mardi, dans un communiqué transmis à l’AGERPRES, avoir résilié unilatéralement le contrat avec le ministère des Sports, renonçant au financement public.

“La Fédération Roumaine de Hockey sur Glace (FRHG) a déposé le vendredi 11 novembre, au registre du Ministère des Sports (avec le numéro d’inscription 14529/11.11.2022), un avis de résiliation unilatérale du contrat sur le financement des programmes utilitaires sportifs et le résiliation de ce contrat à compter du 14 novembre 2022, il a également déposé un recours contre la décision du ministère des Sports de suspendre les résultats de l’élection à la direction du FRHG à partir de septembre 2022 », a annoncé le FRHG. indique le communiqué de presse.

Selon la source citée, le budget alloué pour 2022 par le ministère des Sports est d’environ 580 000 euros et a pour destinations principales : les préparations de 4 équipes nationales (équipes nationales roumaines seniors, jeunes U20, juniors U18, seniors) ; participation au championnat du monde (la délégation au championnat de cette envergure se compose, selon les exigences de la fédération internationale, de 28 personnes, et entre 35 et 50 athlètes, plus le staff technique, peuvent être invités aux préparatifs) ; fourniture d’équipements pour le jeu et présentation des équipes nationales (pour environ 120 athlètes et personnel technique); financement d’activités destinées aux enfants jusqu’à 14 ans; assurance d’une partie des frais de fonctionnement de l’association.

« Selon le contrat avec le ministère des sports, la FRHG devait assurer un cofinancement de 10 %. Jusqu’à présent, la FRHG complétait ce montant annuel avec plus de 50 % de ses revenus propres afin de pouvoir développer ce sport, et nous parlons d’investissements directs dans le sport. Nous sommes conscients qu’une telle décision aura un grand impact sur le fonctionnement de la fédération, mais c’est notre forme extrême de protestation contre l’ingérence illégale et extrêmement politisée de la direction du ministère . Le sport dans les activités de la FRHG. Notre décision est un autre signal d’alarme indiquant que le ministère des Sports tente de transformer la Fédération roumaine de hockey en un département directement subordonné au ministre Eduardo Novak », indique le communiqué de presse.

Des représentants de l’association précisent que plusieurs joueurs inscrits dans des clubs des comtés de Harghita et de Covasna ont annoncé qu’ils ne joueraient plus dans les équipes nationales, ce qui pourrait entraîner des sanctions par des instances internationales.

“Pour le moment, l’activité de la Fédération est bloquée en raison de plaintes et de contrôles, tous nos efforts sont boycottés. Nous enregistrons déjà les adresses de certains joueurs inscrits dans des clubs des comtés de Harghita et Covasna, par lesquels nous avons été informés qu’ils n’apparaîtront pas dans les équipes nationales, un fait qui peut être sanctionné par des amendes et des suspensions, selon les règles de l’IIHF. Nous attendons toujours une réponse du Premier ministre de la Roumanie, M. Nicolae Ciucă, à qui nous a adressé une lettre ouverte le 4 novembre, signalant que le ministère des Sports abuse de ses pouvoirs dans le seul but de remplacer la direction actuelle de la FRHG. » déclare la direction de la FRHG.

Le ministère des Sports a pris la décision de suspendre les effets de la décision prise à l’Assemblée générale électorale régulière de la Fédération roumaine de hockey sur glace, après certaines vérifications, et la FRHG considère cette décision comme une “ingérence” dans les affaires intérieures, car un recours déposé par plusieurs clubs est déjà en cours.

Le 15 septembre, le président de la Fédération roumaine de hockey sur glace, Alexandru Hălăucă, a remporté un nouveau mandat à la tête de cette institution, après que 9 des 13 clubs ayant le droit de vote ont voté lors de l’Assemblée générale électorale. Son adversaire, le président du club des Steaua Rangers Valentin Dragomir, a obtenu 4 voix.

Leave a Comment