“Alexander Ded est égal à zéro valence”

Laurențiu Roșu (71 ans), autre grand nom du handball roumain, ancien commandant du CSA Steaua, rejoint les grands noms du sport semi-circulaire qui ont critiqué Alexandru Dedu, président du FR Handbal.

Aux élections du président de l’Association roumaine de handball, quatre candidats ont déposé leur dossier : Alexandru Dedu, Constantin Din, Maximilian Gavrila et Bogdan Voina. L’assemblée générale des élections de la Fédération roumaine de handball est prévue le 28 avril à 11 heures à l’hôtel Marriott de la capitale.

Dans celui-ci, 245 membres associés éliront le président, le vice-président et les membres du Conseil d’administration.

Laurentiu Roșu du Steaua s’en est pris au leader du handball FR avant les élections : “Alexander Dedo est égal à zéro valence. Cela signifie zéro barre”

Les accusations de Laurentiu Roșu contre Dedu couvre le mandat de huit ans que le président actuel est sur le point de terminer dans un petit moment.

“Cette période, où Dedu dirigeait le FR Handbal, a été une véritable catastrophe pour ce sport. Ce monsieur, bien que je ne mérite pas de l’appeler gentleman, je l’appellerai “zero valente” – c’est ainsi que le célèbre entraîneur “nea Măndel” s’est exprimé devant des joueurs qui n’avaient aucune idée du handball – donc ce “zero valente” détruit le sport, qui était autrefois élitiste, pense Roșa.

Ses arguments sont multiples et semblent sans fin. “Il n’a rien fait pour le handball roumain. Il a tout fait pour que lui seul et ceux qui l’entourent se portent bien. Il a aboli les centres pour enfants et juniors, qui étaient une aubaine pour l’avenir du commerce de détail du pays.

Des doutes sur l’utilisation du fils de Xavi Pascual, qui quitte l’équipe nationale sur le banc

Cela a permis à un très grand nombre de joueurs étrangers de jouer dans deux championnats nationaux, filles et garçons, et il n’y avait plus de places pour les joueurs roumains dans leurs équipes de club. Sans matchs debout, leur valeur a beaucoup baissé, ce qui se ressent malheureusement dans les équipes nationales.

Et comme nous avons abordé ce sujet qui nous fait le plus mal, la catégorie masculine est revenue à Pasqualo. Certes, c’est un très bon entraîneur, mais je dois lui reprocher de favoriser son fils et de laisser les joueurs de l’équipe nationale sur le banc du club qu’il entraîne.

Et en équipe nationale, que doit faire Pasqual, quand les joueurs sont mal préparés car, comme je l’ai dit, ils ne sont pas utilisés dans les équipes de club ?

De quoi peut-on parler des filles ? Ils vont aussi, facilement, facilement, après les garçons. Adi Vasile a travaillé comme second avec de grands entraîneurs, mais il a beaucoup à apprendre avant de pouvoir préparer l’équipe roumaine à un haut niveau.

Nous sommes dans le tiers monde et un peu plus jusqu’à ce que nous arrivions au quatrième monde en termes de valeur. Nous serons avec des pays qui ouvrent à peine les yeux sur le handball”, a déclaré l’ancien grand joueur.

Laurențiu Roșu : “Si j’avais fait une erreur au Steaua, j’aurais été licencié le lendemain”

Le dîner très disputé que le FR Handbal organisera au Marriott la veille de l’élection, ainsi que la générosité avec laquelle FRH a annoncé qu’il paierait une nuit de séjour dans le même hôtel, pour les électeurs de la province, s’agace Laurentia Roșu.

“Comment peut-on faire une chose pareille avec de l’argent destiné au développement du handball ? Même s’il dit que ce sont des revenus de sponsoring, c’est quand même pour le handball, pas pour l’animation au Marriott.

Je vais vous donner le meilleur exemple. J’ai dirigé le club du Steaua en tant que capitaine. Au Steaua, il y avait une fondation à travers laquelle l’argent provenait des parrainages. Cet argent a été utilisé pour le développement et l’entretien des sections sportives du club.

Donc, pour le bien du sport. Comprenez-vous ce qui se passerait si j’utilisais ces fonds pour organiser un dîner ou pour payer je ne sais combien de chambres dans un hôtel cinq étoiles ? Le lendemain, je n’étais pas au bureau. Sans oublier que je serais sous la loi.

Quelqu’un du ministère des Sports devrait s’auto-déclarer et initier un audit de cette association. On ne peut pas laisser les choses comme ça”, pense Laurentiu Roş.

“Avec Dedu pendant encore quatre ans, on va se dissoudre en tant que sport”

Laurentiu Roșu est convaincu que la situation ne sera pas bonne du tout si l’actuel président est réélu pour un nouveau mandat : ​​”Le handball sera aboli en tant que sport, avec cette “valence zéro” à la barre. Rappelez-vous ces mots d’un “boshorog” – je comprends que c’est ainsi qu’il a classé tous les joueurs légendaires qui se sont dressés contre lui.

Si nous étions venus à l’Assemblée, nous n’aurions influencé les votes d’aucun candidat. Ce n’était pas notre but. Nous voulions juste montrer à quel point la situation du handball roumain est devenue dramatique. Dans un sport où nous nous sommes vraiment battus pour le tricolore et pour le pays”, a conclu Roșu.

Qui est Laurentiu Rosu ?

Né à Călărași le 1er mai 1950, Laurentiu Roșu a un palmarès incroyable. Double champion du monde universitaire (1973 – Suède et 1975 – Roumanie), vainqueur de la Coupe des champions d’Europe en 1977, quintuple champion national et double vainqueur de la Coupe de Roumanie Laurentiu Roșu était le président du club rouge et bleu entre 2000 et 2003.

Il est maître émérite des sports et a reçu une médaille du mérite sportif.

Près de 25 ans d’expérience dans les médias sportifs. Il fait ses débuts de journaliste en 1997, lors de sa première année d’université, en tant que rédacteur en chef du journal ZIUA, qui avait à l’époque une rubrique de 4 pages consacrée au sport. Puis il a rejoint le sport roumain, Evenimentul Zilei, ProSport (journaliste spécial … Lire la suite

Leave a Comment